La grande distribution est un milieu stressant. Vous devez avoir l’œil partout pour satisfaire les clients et pour conduire votre équipe vers les objectifs fixés par la direction… sauf que parfois, la pression, la fatigue font un peu dire n’importe quoi.

Face à l’impatience et à la pression constante, un manager peut vite s’emporter contre son équipe, à tort souvent. Certaines phrases, prononcées sous l’énervement, peuvent réellement blesser un employé et avoir des conséquences directes sur le moral des effectifs et entâcher leur motivation.

Voici une sélection de phrases à éviter quand on est manager.

Les phrases classiques

« Nous ne sommes pas là pour nous amuser »

Certes, un travail ne doit pas être pris pour un amusement. Or, vous ne pouvez pas demander à votre équipe d’être sérieuse du matin au soir. De plus, une touche d’humour ou de jeu peut augmenter la productivité des employés et apporter de la bonne humeur. Des employés heureux sont des personnes qui vont donner envie aux clients de revenir.

« Tu bosses pour moi »

Si vous prononcez cette phrase, vous vous trompez sur toute la ligne. Oui, vous êtes manager et vous devez orienter les employés, mais en aucun cas vous n’êtes le patron. La hiérarchie doit évidemment être respectée, mais un manager a pour rôle de contribuer au développement et à la gestion d’un centre de profit. Le manager reste un salarié à part entière du magasin. Au final, un manager et des employés doivent tous travailler main dans la main pour le bien d’un supermarché et de l’enseigne.

« Si tu étais à ma place, ça se saurait »

Encore une fois, cette phrase est très vexante. En disant cela, vous faites comprendre à l’employé que vous êtes supérieur à lui et qu’il ne vaut rien. Un manager qui se prend pour un être supérieur décourage les personnes qui travaillent à son service. À long terme, la productivité peut baisser et la santé mentale peut en prendre un sacré coup.

« Fais au mieux »

La phrase « Fais au mieux » peut sembler anodine et vous fait même passer pour quelqu’un de gentil. Cependant, il faut garder à l’esprit que dans la tête de l’employé qui entend cette phrase, il peut se passer plusieurs choses. Il peut se sentir dévalorisé. En lui disant cela, vous lui faites comprendre qu’il n’est pas capable de remplir vos attentes. Or, le manager a pour principal mission de fixer des objectifs réalisables pour l’employé.

« Je ne te félicite pas pour ne pas te donner une augmentation »

Des employés ont besoin de se sentir utiles, valorisés et de savoir que leur travail convient aux attentes de l’entreprise. Pour cela, le manager ne doit pas hésiter à les féliciter. C’est une erreur de penser qu’un compliment inclut forcément une demande d’augmentation. Au contraire, de cette façon, vous pouvez le pousser à dépasser ses limites.

« Pour votre solde de tout compte, il faut voir avec la compta »

Le rôle de manager inclut des responsabilités et aussi parfois de mauvaises nouvelles à annoncer à ses employés. Il ne faut pas chercher à les fuir en les renvoyant vers un autre service. Au contraire, pour montrer à la personne qui part qu’elle a été utile et que vous en êtes reconnaissant, il faut chercher à l’aider dans les démarches de sortie de l’entreprise.

« T’es pas là pour réfléchir »

Une autre belle marque d’irrespect vis-à-vis de ses collaborateurs. Placer son équipe au sein rand d’exécutant peut avoir des conséquences irréversibles sur l’implication et la motivation des employés. Le management autoritaire a ses limites. Cette phrase peut souvent être complété de la fameuse « reste à ta place », une autre manière de réduire au plus un membre de son équipe.

« Tu peux rester 2 heures de plus, mais c’est pas payé »

Une autre façon d’entacher la motivation des collaborateurs. L’investissement des employés n’est pas acquis et encore moins un droit.

Entre sexisme, irrespect : les autres phrases entendues sur le carrelage

« Pour les autres, pensez aux préservatifs »

À la suite que deux collaboratrices soient tombées enceinte, un manager désemparé s’est permis de juger en affirmant aux autres femmes de l’équipes : « pour les autres, pensez aux préservatifs ». Pas très respectueux.

« Il faut faudra choisir entre votre famille et nous »

Dans le même style, après être tombée enceinte, cette salariée s’est vue reprocher d’attendre un enfant. Visiblement le manager a eu peur que l’implication de cette salariée envers le magasin passe au second plan, après sa future nouvelle famille. Pour l’accueil et la politesse, il faudra repasser.

« Je ne fais jamais d’erreur »

Telle est la phrase à éviter absolument. Un manager n’est pas sur sur-homme à priori. Ne pas assumer ces erreurs, et pire, croire qu’il est infaillible, n’est pas une preuve d’humilité. Les collaborateurs détestent cela.

« Bonne à rien, mauvaise en tout »

Une phrase plutôt… décourageante. Quel effet désastreux sur un collaborateur.