Pour les professionnels de la grande distribution, l’année restera le théâtre de scènes totalement inédites et d’une accélération de la transformation au sein de la grande distribution. Voici 9 faits qui ont marqué l’année 2020.

On s’en souviendra de cette année. L’année 2020 restera sans aucun doute dans les mémoires des Français et pas forcément pour de bonnes raisons. 2020 aura été marqué par la crise sanitaire qui a frappé le monde entier. En seconde ligne, les professionnels de la grande distribution ont été fortement exposés et les magasins ont dû repenser leur logistique pour répondre aux besoins des consommateurs.

Cette crise a été un accélérateur de la transformation de la grande distribution. Elle a notamment révélé le changement de comportement des consommateurs : de l’essor du local et le développement des circuits courts, la croissance fulgurante des achats en ligne, le rôle d’Amazon en France… Nous avons retenu 9 faits qui ont marqué l’année 2020 dans le monde de la grande distribution et de la grande consommation.

Le drive a gagné 5 ans

Comme l’a dit Michel-Édouard Leclerc au micro de LCI, On va arriver à la fin de l’année à un chiffre d’affaires de près de  4 milliards sur le drive (…) La crise est un drame, mais c’est un formidable accélérateur de cette tendance à la digitalisation de la relation client

La livraison à domicile et la problématique du dernier kilomètre

Parallèlement à l’essor du e-commerce, la livraison à domicile poursuit son essor en France. Porté par des sociétés comme Uber Eats, Yper ou encore Shopopop, la grande distribution est en passe de résoudre cette attente des consommateurs. La livraison à domicile est aussi vue comme un moyen de désencombrer les drives, fortement sollicités ces derniers mois.

Des rayons dévastés et la cohue sur les produits de première nécessité

De mémoire de professionnels, cette situation restera du jamais-vu. Quelques minutes après l’allocution du Président de la République en mars dernier, les consommateurs se sont rués, parfois dès le soir même, dans les magasins pour s’approvisionner en produits de première nécessité : papier-toilette, pâtes, riz, conserves… les rayons se sont retrouvés vidés en quelques heures. Du jamais vu.

Des professionnels en grande distribution en quête de reconnaissance

La crise sanitaire a également révélé à quel point les métiers de la grande distribution étaient importants au fonctionnement de la société. Pourtant, il aura fallu attendre quelques jours pour entendre des mots des autorités politiques félicitant et reconnaissant le travail des équipes, la « seconde ligne » comme ils l’ont appelée.

Les indépendants, grands gagnants de l’année

E.Leclerc, Intermarché et Système U ont tiré leur épingle du jeu sur le marché de la grande distribution. Toutes ont conquis de nouvelles parts de marché. Plus agile, plus réactif, plus intégré dans l’économie locale, ce trio d’enseigne aura démontré toute sa capacité à répondre rapidement aux attentes des consommateurs.

De nouvelles organisations de travail et des métiers toujours menacés

La grande distribution est à une époque charnière. Celle d’assurer sa transformation et de donner un avenir à des centaines de milliers de salariés. L’année 2020 n’oubliera pas les plans sociaux et réorganisations des équipes dans les magasins. Par souci de baisser et d’optimiser la masse salariale, les enseignes n’ont d’autres choix que de mener les équipes vers le changement.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que Carrefour (et d’autres enseignes d’ailleurs) révise progressivement leur organisation de travail des équipes pour supprimer les irritants en magasin. Le projet Top de Carrefour, en cours de déploiement et de test dans les Hypermarchés, a fait beaucoup débat.

L’opposition grande distribution VS petit commerce

Du second confinement, on retiendra des rayons bâchés et interdits d’accès. Face à la colère des commerçants, le gouvernement a fini par céder et par interdire la vente des produits jugés comme non essentiels. Une décision politique qui aura fait les affaires du commerce en ligne et de la concurrence avec Amazon.

La surpuissance Amazon

Pour ou contre Amazon. La fermeture des rayons non essentiels aura provoqué un dégât collatéral : celui de pousser les consommateurs vers les achats en ligne. En vérité, le e-commerce n’a pas attendu cette crise pour se développer en France et Amazon fait bien partie du paysage de la consommation. Une position que les patrons des enseignes de la grande distribution ont bien intégrée. Des mots de Dominique Schelcher ou Michel-Édouard Leclerc, la croissance du e-commerce doit pousser les magasins à faire mieux et à maximiser encore plus l’expérience client.

Les magasins gagnent en autonomie 

Et mieux encore, ils deviennent autonomes. L’année 2020 sera également marquée par le développement de nouveaux concepts : les magasins sans caisse d’Amazon Go, la Black Box de Monoprix… ces nouveaux concepts de magasins pourraient fleurir en France dans les prochains mois. L’année 2020 aura sans doute fortement ralenti le déploiement de ce type de format.