Actualité

Depuis quelques mois, le groupe Carrefour ne vend plus de Choco BN

Cela fait maintenant quelques mois que l’enseigne Carrefour ne propose plus à la vente les célèbres gâteaux au chocolat de la marque BN. Conséquence directe : l’usine de Vertou en Loire-Atlantique fait face à une sérieuse baisse d’effectif au point de prévoir une diminution d’effectif.

Le gâteau au chocolat perd son sourire. Depuis que l’enseigne Carrefour a suspendu la vente des chocos BN au sein de ses rayons, l’usine de Vertou souffre. Cela fait quelques mois maintenant que l’usine voit son nombre de salariés diminuer. Au sein de l’usine de Vertou, l’inquiétude grandit et les perspectives s’annoncent opaques pour la marque.

Face à cette inquiétude, les syndicats dressent un constat inquiétant et alerte la direction quant à l’avenir de la société.

Lire aussi : Carrefour annonce vouloir supprimer 3000 emplois dans ses Hypermarchés

2018, une année historiquement basse

Jamais l’usine n’avait connu un ralentissement aussi important. Avec 15 000 tonnes sorties d’usine l’année passée, la production a connu un sérieux coup de frein. Une situation mettant en péril l’entreprise et l’avenir de ses salariés. Jusqu’en 2015, la production avoisinait plutôt les 25 000 à 30 000 tonnes.

Le marché des gâteaux sucrés connaît une concurrence accrue ces dernières années avec le renforcement du leadership de Mondelez ou encore de Danone. Sans rappeler aussi que l’enseigne Carrefour possède également sa propre marque de distributeur, évaluée à 4000 tonnes annuelles.

La menace d’une vente

L’optimisme n’est pas au rendez-vous. Le site emploi à ce jour 370 salariés, contre 450 avant 2015. Les recrutements sont évidemment au ralenti. Aucun départ n’est remplacé et les embauches sont gelées. Seul les intérimaires assurent une flexibilité pour l’entreprise.

Face à cela, les représentants espèrent ne pas descendre sous la barre des 300 salariés. Ce qui inquiète c’est la vente du site à une autre entreprise désireuse de racheter l’usine. Le site pourrait même passer sous pavillon turc si la situation continue.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.