A Évron, à quelques pas de la ville du Mans en Mayenne, un Super U a décidé de transformer ses déchets organiques. Le magasin veut tendre vers le zéro déchet. Une initiative intéressante toujours au coeur des nouvelles préoccupations des consommateurs.

La grande distribution vit aussi une transformation écologique. Le Super U d’Évron a décidé d’installer une machine qui transforme les déchets organiques du magasin (fruits, légumes, oeufs, os de boucherie, etc) pour créer un compost fertilisant

Cette initiative inédite est réalisée à partir de ce qu’on appelle un éco-digesteur qui permet d’accueillir jusqu’à 200 kilos de déchets alimentaires. Le magasin souhaite tendre vers le zéro déchet.

Pour rappel, les produits destinés au compost sont ceux qui ne font pas partie des invendus que la grande distribution doit donner aux associations dans le cadre de la loi anti-gaspillage en vigueur depuis trois ans maintenant.

Une prise de conscience du secteur

Le gaspillage, l’écologie, le zéro déchet font partie des préoccupations des professionnels du secteur. Le propriétaire de ce magasin y réfléchit depuis des années au traitement de ces déchets organiques, d’autant que la grande distribution jette chaque année 1,4 million de tonnes.

Ce compost, une fois établi, est mis à disposition gratuitement à l’entrée du magasin pour les clients du magasin, garanti sans odeur, ni gaz. En tout, ce sont pas moins de 15 kilos qui sortent de l’éco-digesteur chaque jour.