fbpx
Numérique

Social Retail : Les enjeux pour les pages d’entreprises en 2019

De mon avis personnel, avant de créer mon activité, j’ai déjà eu l’occasion dans une précédente expérience de gérer un dispositif complexe de plusieurs dizaines de pages Facebook, Twitter et Instagram avec le devoir de répondre à de nombreux objectifs marketing (engagement, audience, acquisition, conversion). J’ose imaginer la complexité à la fois d’encadrer et de favoriser l’initiative au sein d’une entreprise.

Voici les défis qui pourrait impacter les enseignes demain .

Exister au delà du prisme de Facebook

Facebook est de moins en moins utilisé par les internautes au profit d’autres réseaux sociaux que sont les Instagram, Messenger, Snapchat, Reddit ou encore WhatsApp. Cela ne signifie pas une érosion du réseau social. Les cartes se redistribuent au fil des modes et changement de comportement des internautes. Facebook reste le leader auprès de la génération Y, et de loin.

Faire co-exister les initiatives des magasins locaux

Chez de nombreuses enseignes, les magasins possèdent eux-aussi leur page Facebook. Ces pages sont administrées sans ressources humaines, c’est-à-dire directement par des chefs de rayon, des employés, ou parfois le directeur en personne. Ces magasins n’ont souvent pas la compétence ou la formation ou les codes pour être à-même de développer leur communauté. La solution peut venir des pages principales des enseignes qui peuvent agir comme catalyseur des initiatives locales.

Centraliser la création de contenu

Créer du contenu n’est pas le coeur de métier des supermarchés et autres commerces de proximité et aucun moins le métier de ceux qui administrent les comptes de ces magasins. En ce sens, il s’agit de :

  • définir en amont toutes les occasions de prises de paroles sur les comptes sociaux et de proposer des contenus adéquats pour aider les magasins à animer leur dispositif
  • proposer des templates facilement personnalisables

La formation au rudiment des réseaux sociaux

Comme dit précédemment, les magasins ont aussi des contraintes pour le recrutement de ces nouvelles compétences. Difficile d’embaucher quelqu’un uniquement pour une page de seulement quelques centaines de fans.

Deux solutions peuvent s’amorcer pour les magasins désireux de se bâtir et de développer une communication digitale 2.0 : former des collaborateurs ou faire appel aux services ponctuelles d’un community manager. Le premier a l’avantage de conserver la connaissance de la communauté au sein de l’entreprise ; le second a l’avantage de permettre aux entreprises de gagner en flexibilité et s’attacher les services d’un professionnel en fonction des pics d’activité à moindre coût.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.