Initiative

Après avoir renoncé au plastique, ce Supermarché explose ses ventes de fruits et légumes

Le patron de ce supermarché Néo-Zélandais ne s’attendait sans doute pas à tel succès après cette décision. Mais une fois en place, sans plastique, son chiffre d’affaires a connu de belles performances !

Le pacte plastique est plus que jamais d’actualité. Distributeurs comme industriels semblent avoir emboîté face à ces nouvelles attentes des consommateurs, toujours plus soucieux d’une consommation plus éthique et responsable.

Est-il donc dans l’intérêt des enseignes de la grande distribution de mettre fin au plastique pour séduire les clients de demain ? Un début d’explication vient de Nouvelle-Zélande. Le patron de ce supermarché a décidé de dire stop aux emballages plastiques pour une grande majorité de son rayon fruits et légumes. Selon lui, la conséquence est sans coup férir : +300% en chiffre d’affaires ! De quoi ravir les chefs de rayon.

« Nos clients ont été époustouflés »

Cette histoire nous ait rapporté du New Zealand Herald. Le patron explique le premier effet sensoriel

«Cela m’a rappelé que, lorsque j’étais enfant et que j’allais chez le primeur avec mon père, je pouvais sentir les agrumes frais et les oignons nouveaux.».

Bon pour les yeux, pour le toucher, l’odorat. Le plastique a cet inconvénient de ne laisser s’exprimer les fruits et légumes dans leur plus simple appareil. Retirer le plastique a offert une nouvelle expérience aux clients.

Parmi les fruits et légumes qui ont soudainement des regains de ventes, le patron du magasin a repéré un intérêt pour les oignons verts, mais également d’autres légumes tels que la betterave ou les radis.

Cette opération intitulée  « nourriture nue » a connu un succès grandissant, si bien que le patron lui-même en est le premier surpris : 

« Cela fait trente ans que je suis dans la grande distribution et c’est ce petit changement qui a provoqué, chez les clients, les réactions les plus positives que je n’ai jamais reçues. »

Et demain en France ?

La démarche a depuis fait des émules. En Nouvelle-Zélande, près d’une dizaine de Supermarché ont suivi cet exemple, répercussions d’une loi votée en 2011 par le gouvernement imposant la suppression progressive du plastique.

Si en France les supermarchés en France s’inspiraient cette initiative ? Si vous êtes témoin ou acteur d’une telle opératio, contactez le blog 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.