L’ensemble des rayons des supermarchés et hypermarchés n’ont pas encore retrouvé leur rythme d’avant crise. Certains produits manquent encore à l’appel comme le papier hygiénique, les lingettes désinfectantes ou les gants en latex.

La crise sanitaire liée au coronavirus a provoqué en mars dernier une ruée des consommateurs dans les rayons. Ces derniers se sont littéralement jetés dans les commerces de France pour s’approvisionner en produits de première nécessité. Par peur de manquer, certains produits ont été réquisitionnés.

Et en première ligne des produits les plus demandés par les clients, on retrouve encore le papier toilette, qui malgré les forts volumes de stocks avant-crise connaît toujours des difficultés à remplir les rayons.

Les professionnels reconnaissent un retour progressif à la normale et les rayons commencent doucement à retrouver leur structure d’avant, quasiment plus de 4 mois après le début de la crise.

La liste des produits qui éprouvent des difficultés d’approvisionnement

Côté DPH

En tête des produits toujours en difficultés d’approvisionnement, on retrouve l’incontournable papier toilette, qui malgré les stocks, a quelques difficultés à retrouver sa place dans les rayons :  « certaines références arrivent toujours au compte-goutte », explique ce responsable.

Côté DPH, droguerie-parfumerie-hygiène, les recharges pour les mains, les savons pour lesquels il est « impossible de retrouver le stock d’avant », selon ce responsable ou encore l’eau de Cologne manque toujours à l’appel. Même constat pour les produits antibactériens comme les lingettes désinfectantes.

Autre cruel manque, les gants en latex, les « gants MAPA» demeurent inexistants dans quasiment tous les rayons de France : « on en trouve dans aucune enseigne, car ils sont réquisitionnés par l’État pour les hôpitaux qui font face au virus », précise ce responsable.

Côté Épicerie

Du côté des rayons épicerie, de nombreuses familles de produits ont toujours des difficultés : les pâtes, largement plébiscitées par les consommateurs, connaissent de nombreuses ruptures : « les produits reviennent petit à petit, mais nous constatons encore beaucoup de ruptures longues », précise cet employé. 

Les rayons épicerie sont également touchés du côté du rayon riz, des biscottes, de la farine ou encore des levures. Les céréales sont également concernées par des irrégularités : « nous constatons encore beaucoup de produits suspendus », selon ce responsable. Des ruptures mineures sur certains produits apéro et conserves de poissons sont aussi constatés.

Autre produit de première nécessité, l’huile de tournesol peine également à retrouver sa place dans les rayons. 

Côté Liquide

Côté liquide, certains professionnels constatent des difficultés d’approvisionnement sur certaines références :  « des références comme la Salvetat ou la Badoit » reviennent doucement. 

Côté Frais

Côté rayon frais, les ruptures sont également nombreuses et certains professionnels des rayons annoncent « pas de retour à la normale avant septembre sur certains produits ». Le jambon de la marque à Herta connaît par exemple quelques difficultés.

Pour finir, au rayon des produits qui peinent toujours à revenir dans les magasins, les thermomètres.