L’économie alimentaire a été au coeur de l’actualité pendant la crise sanitaire qui a confiné une bonne partie de la population.

Le confinement a placé l’alimentation au centre des préoccupations des Français. Ces 8 semaines de confinement ont profondément modifié les habitudes de consommation et amplifié les tendances récentes. 

Les consommateurs sont davantage enclins à modifier leurs comportements. Une étude menée par YouGov pour Too Good To Go révèle ces nouvelles habitudes.

Sur Linkedin, Lucie Basch, CEO de Too Good To Go relaie cette étude qui « dévoile qu’un Français sur trois a moins gaspillé de nourriture pendant le confinement. Pour le retour à la normale, acheter uniquement les produits nécessaires, passer plus de temps à cuisiner et faire attention à ses dépenses alimentaires sont le trio de tête des habitudes prises lors du confinement que les Français souhaitent conserver ».

Les nouvelles habitudes alimentaires des Français pendant le confinement

Le confinement a laissé des traces dans le comportement des Français. Ainsi 43% d’entre eux ont passé plus de temps à cuisiner et 41% ont acheté uniquement les produits nécessaires.

Ils sont également un consommateur sur trois (38%) à préparer une liste de courses avant de rendre en supermarché et hypermarché. 35% font également davantage attention à leurs dépenses alimentaires. 

L’étude révèle aussi le rôle essentiel que les producteurs et distributeurs ont à jouer dans le maintien de ces nouvelles habitudes, notamment dans la mise en oeuvre d’initiatives anti-gaspi. 

Lucie Basch, CEO de Too Good To Go

Les nouvelles habitudes pour les consommateurs de demain

Le confinement aura été l’amplificateur d’une prise de conscience des Français. Ces habitudes prises pendant le confinement tendent à s’ancrer dans le quotidien des consommateurs.

32% veulent continuer à acheter uniquement les produits nécessaires et 31% d’entre eux veulent continuer à passer plus de temps à cuisiner.

Sensibilisation des consommateurs au gaspillage alimentaire

Point d’orgue de cette étude, 30% des consommateurs attachent plus de vigilance sur le gaspillage alimentaire et un consommateur sur cinq souhaite conserver cette habitude. Une prise de conscience qui alerte de plus en plus dans un contexte où ⅓ de la production alimentaire est jetée à la poubelle chaque année ! Un chiffre éloquent que les consommateurs ignorent encore.

Le confinement aura permis au français de moins gaspiller : 33% des Français ont moins gaspillé de nourriture pendant ces 8 semaines (en particulier les 35-44 ans). Un chiffre « encourageant » insiste YouGov dans les résultats de son étude.

Lire aussi : La grande distribution face aux défis de la RSE

La grande distribution doit apporter de la pédagogie

La grande distribution a forcément un rôle à jouer dans cette modification des comportements des consommateurs. Avec des consommateurs plus sensibles aux enjeux sociétaux et environnementaux, les enseignes servent de relai local pour sensibiliser les consommateurs.

À travers le spectre des réseaux sociaux, les magasins abordent une nouvelle façon de communiquer. Moins centré sur l’offre, plus tourné vers sur les valeurs de l’enseigne et leurs engagements, la communication de la grande distribution revêt un pilier nécessaire pour s’attirer un avantage concurrentiel, aussi bien au niveau national que local.

Le digital peut ainsi devenir une arme de séduction massive.