Ces décisions ont de quoi faire bondir. Face à l’afflux de clients dans les magasins et face à la demande grandissante de masques, certains magasins n’hésitent pas à prendre des décisions pour n’en fournir qu’à leurs clients fidèles.

Ces mesures ont de quoi ajouter quelques doses de polémiques à un secteur qui n’en avait pas réellement besoin. De nombreux magasins ont décidé de prendre des décisions fortes pour limiter la distribution de masques.

Alors que le confinement touche à sa fin en France, les enseignes de la grande distribution ont l’autorisation de distribuer des masques depuis lundi 4 mai. Sauf que ceux, malgré des millions de stocks, s’écoulent à très grande vitesse. Face à ces afflux de clients – certains parlent même de harcèlement -, les magasins se retrouvent à prendre des décisions pour répartir les ventes. Des magasins se retrouvent à vendre des masques contre une carte de fidélité ou avec un minimum d’achat imposé.

Lire aussi : La ruée vers les masques “c’est de la folie” : les professionnels de la grande distribution racontent

Vend masque contre minimum d’achat

Dans de nombreux magasins sur le territoire, certaines initiatives ont visiblement un goût de polémique. C’est le cas notamment d’un Super U dans le nord de la France (à Wormhout). Ce dernier a suscité l’indignation des clients : “Chaque semaine, je dépense au moins 300 € dans ce magasin pour mes courses. J’ai une carte de fidélité…”  explique cette cliente du magasin. En colère, elle a saisi la répression des fraudes.

Cette décision le magasin l’explique afin de fidéliser la clientèle existante. Depuis, le magasin a décidé de revenir sur cette décision pour calmer la colère des clients. Il expliquera auprès de la Voix du Nord que “le but était de réguler la vente […] D’autant qu’on avait reçu très peu de masques. Il s’agissait d’éviter aussi les ramasseurs qui viennent les acheter en grande quantité pour les revendre avec une plus-value. C’était peut-être une erreur. Mais je voulais surtout privilégier la clientèle fidèle dont le panier moyen est de 70 € ».

Vend masque contre carte de fidélité

L’enseigne des Supermarchés Match a elle aussi pris une mesure forte en réservant la vente de masque uniquement aux clients en possession d’une carte de fidélité. Sans carte, l’enseigne refuse toute vente.Une décision qui a de quoi susciter la colère des clients.

Selon le code de la consommation, “il est interdit de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service”. Ces pratiques ne sont pas autorisées par la profession, même en cas de crise majeure telle que nous connaissons actuellement avec le coronavirus.

Un magasin à Cherbourg a également pris cette décision rapporte France Bleu. L’Intermarché des Fourches à Cherbourg-en-Cotentin a invité les clients par mail à réserver sur internet leurs boîtes de 50 masques : des stocks réservés et non disponibles en rayons pour les autres clients du magasin.

Sur les réseaux sociaux, les clients sont également indignés face à une telle mesure : « Pouvoir se protéger est donc une bonification commerciale ! » insiste une cliente.