Le secteur de la grande distribution n’est pas un secteur prisé par les professionnels. Et pourtant, une expérience en grande distribution peut s’avérer être une véritable expérience professionnelle qui peut offrir des compétences recherchées sur le marché du travail.

Les professionnels du secteur de la grande distribution dispose de beaucoup plus de compétences qu’ils ne l’imaginent

Dans cet article voici 7 compétences acquises en grande distribution et qui servent dans toute sa carrière professionnelle.

Lire aussi : Quelle reconversion possible quand on a travaillé en grande distribution

Aparté personnel, je suis passé de la grande distribution aux métiers du numérique, et mine de rien, un passage en grande distribution a été très bénéfique pour la suite de ma carrière.

La polyvalence, endurance et résistance

La polyvalence est un mal nécessaire dans toutes les entreprises. En grande distribution, on apprend vite sur le terrain à multiplier les tâches. Cette première compétence est de rigueur, et ce qu’on soit affecté en rayon ou à l’accueil ou en caisse.

La polyvalence fait partie intégrante de nombreux métiers. Ce n’est pas un exercice aussi simple et cela requiert une certaine agilité intellectuelle. Après un passage en grande distribution, on apprend facilement à changer de tâches et ce très rapidement. 

En plus de cela, le secteur réclame une solide endurance. Avec des horaires parmi les plus difficiles sur le marché de l’emploi (souvent levés tôt et rentrés tard), les salariés entretiennent une solide résistance et endurance dans des environnements souvent difficiles.

Tous les salariés devraient passer à un moment de leur carrière par la case grande distribution : c’est le meilleur centre de formation professionnel qui existe !

Apprendre à s’affirmer

La grande distribution impose de savoir se faire entendre. Car si vous ne le faites pas, personne ne le fera pour vous. La grande distribution, ainsi que d’autres métiers dans le commerce et la vente, aide beaucoup de salariés à vaincre la timidité et oblige à s’affirmer. Sur le terrain, on apprend rapidement à communiquer avec bienveillance à de parfaits inconnus. Cette capacité à gérer les contacts humains permet assurément à terme de mieux gérer ses relations professionnelles. C’est un atout pour toutes entreprises confondues !

Lire aussi : 5 livres indispensables pour les managers en grande distribution

Savoir se contrôler

En grande distribution, les imprévus sont nombreux. Il faut être capable de jongler rapidement d’une tâche à l’autre. Savoir se contrôler dans cette polyvalence, requiert une agilité intellectuelle et une force mentale. Savoir gérer cette polyvalence qui est de rigueur, c’est aussi apprendre à relativiser et à prendre le contrôle de ses émotions. Clairement, cette agilité permet de gérer plus facilement les hausses et les baisses de moral. Dans n’importe quelle entreprise dans laquelle vous travaillerez demain, cette compétence s’avèrera bien pratique.

Appréhender le goût et la passion de travail

Pas de place à l’ennui dans la grande distribution ! Et ce n’est pas les salariés de la grande distribution qui diront le contraire. Quand on travaille sur le terrain, il est très difficile d’avoir des moments de creux. C’est la raison pour laquelle, cette exigence de travail donne le goût et la passion pour son métier. Si vous travaillez – ou avez travaillé – en grande distribution, force sera de constater que les professionnels sont des professionnels passionnés par leurs missions. Ainsi, ce rejet de l’ennui permet d’apprendre à se passionner par son travail et à gagner en productivité. Cette compétence est très recherchée par les employeurs.

Lire aussi : Pourquoi choisir la grande distribution ? Les professionnels racontent leur parcours

Apprendre que le diplôme n’est pas une garantie en soi

Le diplôme n’est rien sans l’expérience qui va avec. Si ce bout de papier peut servir dans un entretien de recrutement à faire la différence, ce dernier n’est pas collé sur votre front quand vous êtes au contact de vos équipes ou quand vous devez gérer vos stocks en réserve. Ainsi, la grande distribution est un secteur dans lequel les autodidactes peuvent monter facilement en compétence et monter dans la hiérarchie. Le maître mot consiste à apprendre sur le tas et à accepter de faire des efforts pour apprendre de ceux qui sont les plus expérimentés. Cela requiert parfois de ne pas compter ses heures. Les salariés de la grande distribution savent de quoi il s’agit. À bon entendeur. 

La courtoisie c’est aussi un métier

Quand on côtoie des clients à longueur de journée, cela réclame une sacrée dose de mental pour garder le sourire et rester courtois tout au long de la journée. Car les clients en grande distribution ne sont pas tous aussi poli qu’on aimerait. Comme dans toutes entreprises, les salariés doivent faire face à des clients en colère où mécontent, qui réclament des comptes. La politesse n’est pas toujours de rigueur. Un salarié en grande distribution doit donc apprendre à prendre sur soi et à rester poli et courtois en toutes circonstances. Et là aussi, cette capacité s’apprend sur le terrain.

Développer une solide force de persuasion

À côtoyer des clients à longueur de journée, et d’ailleurs souvent pour faire face à des réclamations, un salarié doit apprendre à ne pas céder devant des clients qui insistent avec de mauvais arguments. Dans toutes les circonstances, le client n’est pas roi. Loin de là ! On est loin de ceux qui obtiennent des gestes commerciaux juste parce qu’ils viennent râler auprès du service client du magasin. Pour ainsi dire, avec une solide force de persuasion on arrive à faire taire presque tous les clients malhonnêtes, malpolis ou agressifs. Cette compétence est précieuse ! 

Lire aussi : Manager en grande distribution avec les accords de Toltèques

Se faire respecter

En grande distribution, le client n’est pas aussi roi qu’il le prétend. En vérité il est même tout sauf LE roi. les salariés de la grande distribution dépensent sans vergogne des efforts pour leur faire croire le contraire. Aujourd’hui dans n’importe entreprise personne n’est réellement roi. Les relations entre les entreprises et les clients sont régies par des règles éthiques telles que le respect, la tolérance et la bienveillance. Un client agressif n’obtiendra pas plus qu’un client honnête. Ainsi, la grande distribution impose d’apprendre à se faire respecter.

Apprendre à se méfier

Les clients malveillants, on les voit vite venir. Il faut toujours se méfier des clients trop souriants, trop gentils…c’est forcément suspect. C’est aussi le cas avec les managers qui parviennent à obtenir ce qu’ils veulent de vous grâce à un sourire ou une reconnaissance. Avec le temps et l’expérience, ce type de comportement les professionnels qui consistent juste parfois à redorer son égo, on les voit venir et même de loin. La grande distribution impose de mieux cerner les relations humaines.

Le sens du résultat et la culture de la performance

Quand on travaille en grande distribution, les professionnels de secteur ont souvent les yeux rivés sur les chiffres du magasin (en tout cas quand ils sont communiqués). C’est de rigueur. Et cette culture du résultat ce sont des alliés de poids sur le marché du travail. Le sens et le goût de la performance sont des atouts indéniables quand on intègre une entreprise, quelle qu’elle soit. Ainsi, chaque action menée doit avoir des résultats chiffrés au bout.