C’est une nouvelle qui va sans doute réjouir les fans inconditionnels du célèbre biscuit à la figue, le Figolu. Le gâteau produit par l’industriel du Grand Ouest avait changé sa recette et provoqué le mécontentement des consommateurs. Les Figolu traditionnels sont donc bientôt de retour dans les rayons !

« Toute mon enfance » s’enthousiaste déjà cette consommatrice ! C’est dans un contexte un peu particulier de confinement que l’Américain Mondelez a décidé de produire à nouveau le Figolu en France, et ce, dans le respect de sa recette traditionnelle. Le mécontentement des consommateurs suite au changement de recette avait beaucoup fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Les consommateurs reprochaient en effet au gâteau une texture plus molle que la précédente et un goût totalement différent.

Le prix avait également été impacté. Le paquet historique de 16 biscuits était vendu avant sa disparition en moyenne 0,82 €, avant d’être remplacé par une boîte de 5 barres au prix d’environ 1,31 €.

Une pétition avait d’ailleurs été lancé pour le retour du vrai Figolu en France. La pétition avait recueilli plus de 10000 signatures. « C’est une bonne chose » indique ce chef de rayon, « parce que les imitations n’étaient vraiment pas à la hauteur ».

« Nous avons décidé à l’occasion de ce printemps un peu particulier de relancer Figolu en France » précise Mathias Dosne, président de Mondelez France.

Mathias Dosne, Président de Mondelez France

Un retour de la version originale attendu de la part des consommateurs

Pour pour la petite histoire, le Figolu avait disparu des rayons depuis 2015. Son retour en France va sûrement redonner le sourire à de nombreux consommateurs. Le célèbre gâteau fourré généreusement à la figue signe donc son retour dans les rayons des supermarchés. 

« La recette du millésime 2020 a été retravaillée avec l’équipe de R&D de Mondelez basée dans le centre Paris-Saclay. Les équipes se sont rapprochées le plus possible de la recette originale tout en augmentant le taux de figue à 26%» a indiqué le président dans une vidéo sur Twitter.