Elles sont environ 150 000 en France. Le quotidien d’une caissière, majoritairement féminin, on parle aussi d’hôtesse de caisse, n’est jamais de tout repos. Exposées toute la journée face au client, ces grandes professionnelles, sont la vitrine du magasin. Ce qu’on sait moins c’est qu’elles vivent à longueur de journée des situations tout aussi supportables qu’insupportables.

Alors oui, il n’y a pas de métier facile, mais ses salariés de la grande distribution subissent souvent les tracas des clients toujours plus exigeants. Voici une série de situations que les caissières ne peuvent plus supporter.

La petite mamie tu nous racontes sa vie alors qu’il y a 10 personnes qui attendent derrière

Malheureusement on aurait du mal à lui en vouloir. La petite mamie qui fait ses courses ce matin en espérant voir ses amis et avoir un peu de vie sociale, tente tant bien que mal à tisser un peu de lien et aller chercher de la conversation avec vous. Sauf que vous, vous n’avez pas le temps… ou sinon il faut espérer qu’un jour les enseignes se mettront à proposer des caisses spéciales pour permettre aux petits vieux de papoter. 

Le client qui cherche au fond de son portefeuille les petites pièces de centimes pour vous payer le compte exact

Et en petites pièces en cuivre s’il vous plaît ! Dans ces situations, les caissières s’arment de patience jusqu’à ce que les clients se saisissent de toute la monnaie nécessaire… Et surtout, débrouillez-vous pour faire les comptes ensuite.

Le petit vieux qui vous fait la blague “Je peux vous payer en Franc”

Depuis le temps qu’on est passé à l’euro, les blagues, elles, n’ont pas encore beaucoup changé. Ça manque clairement de renouvellement !

Quand les caissières doivent s’armer de patience

Le client qui demande s’il peut payer avec sa carte vitale 

Non, non et non. Cette blague est totalement dépassée. Non les courses ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, et non les courses ne sont pas gratuites (enfin pas encore). À cela, vous ne pouvez que lui adresser un sourire bête jusqu’à est-ce qu’il décide à sortir sa carte bancaire.

Le petit vieux qui fait tomber la bouteille de vin juste devant votre caisse

Et bonjour les odeurs pour toute la journée ! Vous voilà enivré d’un doux parfum de vinasse qui va vous suivre jusque chez vous tellement vos narines en seront imprégnées. 

Le gamin qui pousse sa crise d’hystérie  parce qu’on lui refuse un paquet de chewing-gum

Le genre de scène qui arrive tous les jours, et encore plus pendant les périodes de vacances scolaires. Vous savez, ce gamin qui hurle, qui pleure, qui crie parce que ses parents lui refuse de lui acheter un paquet de chewing-gum. Triste vie ! Et vous derrière votre caisse, vous n’avez qu’une envie : celle d’aller vous chercher des boules-quiès.

Quand le client n’a pas pesé le bon fruit au rayon fruits et légumes

Les clients qui essaient de tromper la vigilance du magasin en imprimant la mauvaise étiquette au rayon fruits et légumes sont nombreux. Et oui, quand vous passez des bananes et qu’il est indiqué orange sur l’étiquette, ce n’est pas la faute du magasin, c’est la faute du client. Certains ont du mal à l’entendre.

Vous vous apprêtez à fermer votre caisse et que le client insiste pas passé avec vous

Et oui, vous aussi vous avez une vie et le droit de prendre une pause voire même de rentrez chez vous (si si). Sauf que certains clients ne l’entendent pas de cette oreille. Alors même que vous indiquez que votre caisse est fermée, un client se précipite avec un caddie plein pour essayer de passer avec vous. Il vous fait ses yeux de chat en espérant que vous cédiez. Vous n’êtes pas des machines. Et surtout, non, vous ne céderez pas !

Quand des clients valides refusent de laisser passer des clients prioritaires

Ce serait presque à peine croyable. Et pourtant ! Certains clients dans la file d’attente d’une caisse prioritaire refusent de laisser passer des clients invalides sous prétexte qu’ils ne sont pas suffisamment assez handicapé. Bonjour le savoir-vivre !

Quand le client demande à voir LE responsable

Les clients insistants, en tout cas ceux qui se prennent pour des rois au seul motif que ce sont EUX les clients, réclame de voir un responsable parce qu’il vous considère incompétent, analphabète ou encore illettré. Rien que ça. Il réclame donc de voir UN responsable sous prétexte que vous n’êtes pas capable de recevoir sa plainte. Il insiste pour voir un responsable… et lui raconter exactement la même chose… la boucle est bouclée.