Une récente étude initiée par le Baromètre de la Symétrie des Attentions a mis en exergue le degré de satisfaction des salariés de 8 secteurs en France, ainsi que celui des clients.

Et parmi les secteurs qui obtiennent la moins bonne note se retrouve celui de la grande distribution. Pour la première fois d’ailleurs en six ans, le secteur obtient les moins bonnes partout.

La grande distribution n’a jamais bénéficié une belle image, ni auprès des salariés, ni auprès des consommateurs. Souvent critiqué et tiré à boulets rouges dès lors qu’il s’agit de parler des conditions de travail, le secteur peine à s’en remettre.

Un secteur en pleine mutation…

En proie d’ailleurs à une profonde mutation, le secteur vit des heures difficiles, remuées récemment par des plans sociaux, des licenciements et des restructurations qui mettent l’emploi en péril.

Ces situations provoquent de nombreuses tensions dans un secteur dans le devoir de se réinventer pour attirer à nouveau les consommateurs et redorer leur image.

Moins de 40% des salariés de la grande distribution recommanderaient leur entreprise à leurs proches.

Il y a malaise dans la grande distribution parce que les collaborateurs se sentent abandonnés, peu protégés, peu encouragés par leur hiérarchie et peu soutenus par elle

…et des salariés en souffrance

Cette étude met en perspective à la fois l’insatisfaction des salariés d’un secteur et le reflet sur les employés. Cette étude met en parallèle  le moral des salariés et la perception des clients de l’entreprise. allez réaliser chaque année par le cabinet de conseil l’Académie de service. cette année constitue même une première, puisque la grande distribution retient les moins bonnes notes dans toutes les catégories.

Cette étude révèle notamment que le malaise ressenti par les collaborateurs se répercute sur les clients. 40% des salariés de la grande distribution qui ont été interrogé,  considère que la prise d’initiative n’est pas encouragée dans leur entreprise. Pire, il estime même que le droit à l’erreur n’est pas reconnu.

Frustration perceptible, un tiers seulement des professionnels du secteur de la grande distribution estime que leurs supérieurs hiérarchiqus font preuve d’exemplarité. Côté client, ils sont 42%, seulement, à faire confiance à la grande distribution.

Des salariés peu soutenus mais engagés auprès des clients

Autre résultat de l’étude, les salariés affirment avoir peu de fierté pour l’enseigne pour qui il travaille. Ils sont seulement 4 sur 10 à affirmer qu’il recommanderait le magasin à leurs proches.

Si le malaise est perceptible du côté des collaborateurs de la grande distribution, Ils sont toutefois très engagés auprès des clients 75% déclare qu’ils font en sorte que les problèmes  de leur client soit résolu. 

En parallèle, le malaise semble bien difficile à cacher puisque seulement 34% des clients considèrent que les collaborateurs sont bien traités par l’entreprise.