Le BTS MUC (Management des Unités Commerciales) sera substitué par le MCO (Management Commercial Opérationnel) à partir de la rentrée 2019. L’obtention de ce diplôme de niveau bac +2 passe inexorablement par la réussite aux examens y afférents.

Dans cette optique, les apprenants peuvent suivre une formation initiale ou autre en intégrant un établissement public ou privé.

Le profil requis pour une formation en BTS MCO

Ce BTS permet aux étudiants, ayant le niveau requis, d’acquérir une compétence remarquable dans le domaine du commerce, de la vente et notamment celui de la grande distribution. Ils peuvent obtenir de solides aptitudes à gérer la relation client et la vente, tout comme ils peuvent approfondir leurs connaissances en management.

Un certain niveau est requis pour pouvoir suivre les formations en MCO. Effectivement, il faut être titulaire d’un baccalauréat technologique STMG (spécialité marketing), d’un baccalauréat professionnel Commerce, d’un baccalauréat ES, d’un baccalauréat L ou d’un baccalauréat S. Toutefois, l’admission se fait après une analyse de dossier de candidature, qui sera suivie par un entretien.

Les objectifs de la formation MCO

La formation consiste à suivre une étude généraliste pour que l’étudiant puisse être capable de gérer les différents niveaux du commerce.

Les unités commerciales peuvent être physiques ou virtuelles. Les établissements physiques sont les agences d’un secteur déterminé, comme la banque, une entreprise de commerce spécialisé dans un domaine précis, comme le bricolage, le sport ou les produits cosmétiques. Les unités commerciales virtuelles sont les e-commerces.

Le parcours initial

Une formation BTS Management Commercial Opérationnel suivant ce système permet de bénéficier d’un programme pédagogique. Les étudiants doivent assister au cours à temps plein pendant un cycle scolaire. Les études théoriques en salle sont suivies d’une période de stage. Le rythme scolaire suit un planning hebdomadaire et respecte les périodes de vacances.

Au début de cette formation, il n’est pas obligatoire de trouver une entreprise pour le stage. Ainsi, les apprenants ont plus de temps à consacrer à la préparation de leurs examens. Un tel dispositif est à la base du taux élevé de réussite à l’examen final.

Toutefois, les cours présentiels, essentiellement théoriques, représentent l’inconvénient majeur de ce type de formation. La mise en pratique des enseignements n’a lieu que lors des stages.

Le coût de la formation est aussi à la charge de l’étudiant.

Le MCO en alternance

Se trouver du travail en sortant de la formation généraliste en BTS MUC n’est pas toujours facile, surtout que la concurrence est rude sur le marché du travail.

Sachez néanmoins que cette formation représente un véritable atout pour se différencier auprès des recruteurs. Les cours théoriques et la mise en pratique au sein d’une entreprise permet aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle non négligeable. La formation les amène à construire des compétences spécifiques qui sont fort appréciées par les employeurs.

Ce type de formation a pour nature un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Cet accord consiste à mélanger la formation théorique et le monde de l’entreprise. Le rythme est, en général, d’une semaine de cours qui s’alterne à une semaine d’apprentissage au sein d’une entreprise. Un planning de 2 jours en cours et 3 jours en entreprise est également possible selon l’accord entre les parties. L’apprenant est alors régi par le statut de salarié/apprenti. Ce dernier perçoit un salaire et il est lié à l’entreprise par un contrat en bonne et due forme.

Les secteurs recrutant des alternants

Obtenir un poste avec une telle formation peut se révéler compliqué. Pourtant, certains secteurs recrutent et proposent des postes dans ces conditions, entre autres, le domaine du tourisme, de l’automobile, de l’hôtellerie et de restauration.

Dans le domaine du commerce, les magasins spécialisés embauchent. Ce sont les enseignes de grande distribution en prêt-à-porter, en bijoux, en équipements sportifs, en électroménager et en multimédias qui sont souvent les pourvoyeurs d’emplois.

Les offres d’emploi au sein de ces établissements concernent les postes de téléprospecteur, de chargé de clientèle et de conseiller de vente. L’occupation d’assistant commercial, d’assistant marketing et d’assistant chef de rayon est également envisageable.

Les banques et les agences d’assurance sont susceptibles de proposer cette formation. Celle-ci concerne notamment le travail de conseiller, d’accueil, d’assistant commercial en assurances, d’assistant vendeur banque-assurance et de conseiller clientèle.

✅ Si vous êtes en BTS MCO au sein de la grande distribution, ce guide est fait pour vous : vous y trouverez des conseils, un lexique et des éléments pour comprendre les nouvelles transformations du secteur. Je télécharge le guide ici.

Voici le PDUC que j’ai réalisé (noté 18/20). Année 2012.

Voici le dossier ACRC que j’ai réalisé (noté 18/20). Année 2011.