Actualité Innovation

Le projet de E.Leclerc pour supprimer les passages en caisse

L’attente en caisse est depuis longtemps un sujet sur lequel les enseignes réfléchissent. Avec les nouvelles technologies, cela pourrait être possible prochainement. L’enseigne Leclerc y travaille en tout cas.

C’est un projet ambitieux et pari audacieux. L’enseigne leader en France travaille sur un projet qui supprimerait le passage en caisse, remplacé par un projet d’encaissement mobile.

Selon LSA, les équipes d’Infomil de E.Leclerc travaille sur ce projet avec un objectif, celui de « fluidifier le parcours client en baissant le temps d’attente en caisse tout en tenant compte des gros chariots et des petits paniers », dixit Maud Funaro, directrice stratégie, digital, et innovation de l’enseigne.

Un paiement depuis son smartphone

Concrètement, il s’agira pour le client de scanner directement ses produits depuis son smartphone. L’application E.Leclerc centralisera les achats et le paiement se fera automatiquement.

Le projet ne précise pas toutefois si un contrôle sera effectué. Sans passage en caisse, les clients devront toutefois présenter une preuve de paiement à la sortie du magasin.

Une nouvelle petite révolution pour le métier

Ce projet pourrait mettre fin à cette étape qui consiste aux consommateurs de vider leur caddie sur le tapis déroulant.

Après l’arrivée des caisses automatiques, le métier s’apprête à vivre une nouvelle révolution et un changement radical dans la façon de payer ses achats. E.Leclerc veut aller encore plus loin:

L’objectif consiste à ajouter d’ici début 2020 cette fonctionnalité dans notre application qui gère déjà la fidélité ou encore la consultation des prospectus 

Maud Funaro

Ce projet mettrait en péril le rôle des hôtes/hôtesses de caisse, jusqu’à supprimer de nombreux emplois.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.