Les enseignes des commerces dits « non essentiels », vont pouvoir enfin rouvrir leurs portes le 19 mai, dans tout le territoire national. Cette réouverture devra se faire dans le respect des jauges et des protocoles adaptés à chaque lieu et activité.

Emmanuel Macron s’est exprimé dans la presse quotidienne régionale via un entretien pour présenter les étapes du déconfinement sur la prochaine réouverture des commerces non essentiels. Ainsi, les commerces, certains fermés depuis plusieurs mois, pourront de nouveau accueillir des clients à partir du 19 mai. « Ils sont tous concernés quelle que soit leur taille et même les centres commerciaux », précise l’Elysée.

Le retour à la vie d’avant se fera donc dans l’aspect des jauges et autres mesures de freinage contre le Covid-19 qui seront toutefois mises en place selon le type de magasins. Ce calendrier pourra néanmoins évoluer en fonction de la situation sanitaire. « Les mesures seront nationales, mais nous pourrons actionner des freins d’urgence sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop », a prévenu le président.

La réouverture de ces commerces devra se faire en suivant un protocole sanitaire strict

Pour les grandes surfaces de plus de 400 m² la jauge d’accueil du public est de 10 m² par client et doivent prévoir un système de comptage, un sens de circulation et un renouvellement régulier de l’air par ventilation naturelle ou par un système d’aération mécanique. Pour les magasins de moins de 400 m² la jauge d’accueil du public est de 8 m² par personne. Sur une surface de 100 m² par exemple, 12 clients maximum peuvent y entrer. Cela s’entend sans compter le commerçant et ses salariés. Par ailleurs, le respect des gestes barrières est primordiale ; le port du masque et gel hydroalcoolique à l’entrée du magasin.

Les commerçants se préparent à accueillir les clients en respectant les jauges

Les commerces et rayons « non essentiels » se préparent à rouvrir le 19 mai avec un changement de calendrier lié aux conditions sanitaires. Cependant, cette date leurs donne une visibilité qui va dans le sens de leur demande. Ils s’engagent à renforcer les mesures sanitaires appliquées dans les magasins en se basant sur les mesures déjà appliquées avant la fermeture des commerces (la présence de gel hydroalcoolique ou le traçage d’un sens de circulation au sol). Ce qui inquiète les commerçants est la baisse du nombre de clients dans les magasins qui exige un client par 8m2. Le durcissement de cette jauge ne sera pas sans impact sur l’activité mais la perspective de la reprise est quand même une très bonne nouvelle pour les commerçants.