De réputation, les métiers de la grande distribution n’attirent pas vraiment. Peu reconnus, les métiers souffrent d’une mauvaise image auprès du grand public. Et pourtant, le secteur rassemble des salariés passionnés par le métier. Ils nous racontent ce qu’ils aiment.

Au premier abord, la grande distribution semble être un milieu opaque. Vue de l’extérieur, la grande distribution est souvent dévalorisée. Ces professionnels ont entre 18 et 60 ans, ils débutent comme alternant ou ont déjà plusieurs années d’expérience. Ils racontent ce qu’ils aiment au quotidien et ce qui leur donne satisfaction. Entre fierté et passion, ils aiment leur job et ils le disent.

« J’y suis rentré par hasard » : la grande distribution un choix par défaut

Pour ce chef de rayon fruits et légumes passé par une formation en développement durable, la grande distribution n’était « pas le premier choix ! J’y suis rentré par hasard et j’ai appris à aimer ce métier ». Comme lui, intégrer le secteur était d’abord une réponse à un besoin alimentaire : « quand on a une famille, il faut gagner sa vie », explique l’un d’eux, « et on finit par aimer le job ».

Certes, « le métier n’est pas toujours simple, c’est physique et les clients ne sont pas faciles », raconte ce professionnel, « mais cela fait partie du job ».

« Aucune journée ne se ressemble », sourit ce responsable, « on a cette satisfaction au quotidien de rendre un beau rayon complet. Si certains clients sont difficiles, d’autres sont super et cela donne l’envie de continuer ». Au jour le jour, « on ne reste pas à rien faire, notre métier c’est du concret », raconte-t-il.

Lire aussi : La grande distribution, des métiers passionnants

La passion du commerce avant tout

Du côté des employés, on retrouve des passionnés, dont « la satisfaction d’avoir des rayons propres et bien rangés », anime leur quotidien et leur envie de se lever le matin, « c’est parfois inexplicable », raconte l’une d’elles.

« On a la chance d’avoir un métier qui ne connaît jamais la routine », explique ce manager de rayon non alimentaire, « les semaines changent en permanence, on doit changer les implantations et jouer sur les théâtralisations en fonction des saisons… C’est génial ! », précise-t-il.

Cette autonomie, beaucoup la juge comme essentielle : « on est vraiment autonome dans notre gestion, cela nous responsabilise, c’est le moteur de notre métier. Dans mon rayon, je mène tout de A à Z », explique ce manager de rayon PGC qui ajoute que « le métier réclame une bonne dose de créativité ».

Le constat est le même au rayon frais : « je gère les rayons produits frais libre-service, crèmerie et surgelé. Chaque matin on a la satisfaction d’un facing fait, de l’absence de périmée ». Gérer des rayons assurément « beaucoup d’énergie, le métier est physique, mais c’est un métier de défi », assure un employé tout en expliquant « l’importance de l’esprit d’équipe ».

Une autre employée nous explique : « J’aime mes rayons et j’en suis même devenu maniaque. J’adore l’équipe, apprendre de nouvelles choses tous les jours, devenir autonome ».

Lire aussi : 10 compétences indispensables en grande distribution (et qui servent toute sa carrière)

La passion des rayons métiers

Du côté des rayons métiers, les profils sont similaires. Bien que le secteur peine à recruter de nouveaux passionnés, ces rayons regorgent de professionnels qui décrivent des quotidiens animés : « je bosse au rayon marée. Ce qui me plaît, c’est que je fais ce que je veux, j’ai la main sur mes commandes, j’ai carte blanche vis-à-vis de la direction », explique cette responsable d’un rayon.

Cette passion on la retrouve dans de nombreux témoignages : « je suis poissonnière et j’adore monter de beaux rayons et avoir des clients satisfaits avec le sourire », explique cette autre manager d’un rayon marée tout en reconnaissant « que la période actuelle rend le quotidien plus difficile ».

Lire aussi : La grande distribution cherche désespérément du personnel qualifié

La grande distribution c’est une grande famille

Malgré le comportement de certains clients, le sens du commerce est encore ce qui rythme les journées des professionnels : « faire de belles mises en avant, avoir de beaux rayons et donner envie aux clients » sont essentiels selon cette employée d’un rayon bazar.

Même explication avec cette employée : « la satisfaction de rendre service et d’être à l’écoute des clients que ce soit d’un point de vue professionnel, ou d’un point de vue personnel avec des discussions volées avec nos clients réguliers qui sont bien souvent seuls. Je trouve ça vraiment chouette de créer du lien avec nos clients ».

Enfin, la grande distribution ne serait rien sans des collègues et une équipe soudée : « c’est un bonheur de travailler avec des collègues au top, c’est une source de motivation quotidienne », explique cet employé pour décrire son métier.