Derrière les discours qui se veulent rassurants, certaines scènes dans les rayons ou en caisse donnent une indication de l’ambiance à laquelle certains magasins de France sont confrontés. Des enseignements du premier confinement pas du tout acquis.

« Des scènes d’un samedi classique », « un monde de fou », « un samedi matin comme dans toutes les grandes surfaces ! », témoignent ces salariés de la grande distribution. Alors que le gouvernement annonce une deuxième plus forte, le second confinement a des allures de vie habituelle dans les rayons de la grande distribution.

Nombreux sont ceux à nous relayer ces scènes : « des petits groupes qui se forment dans les allées pour papoter », « des bains de foule », « des gens sans masques » ; « ça n’arrête pas » confirme ce responsable de magasin. D’autres salariés se demandent avec humour si « le pays est vraiment confiné » devant la foule qui s’empresse dans les magasins « du matin jusqu’à la fermeture », explique cette salariée.

Une ambiance confirmée par le patron de Système U sur les réseaux sociaux : « l’ambiance de ce confinement dans le #commerce n’est pas du tout la même que pendant le 1er. C’est un peu plus tendu, on sent que le moral de certains est plus atteint. C’est palpable ce week-end sur le terrain », affirme-t-il.

Faut-il réguler l’accès dans les magasins ?

« Du monde partout dans les rayons». Indéniablement, cette foule fatigue et ces mêmes clients « râlent parce qu’il y a trop de monde », raconte sur le terrain cet employé. Le constat est le même, qu’importe les régions de France visiblement, selon les informations que nous remontons depuis la communauté.

Côté client, nombreux se justifient de venir le samedi, car « travaillant du lundi au vendredi je ne me vois pas faire mes courses après le boulot », explique l’une d’elle, « tous les salariés ne sont pas en télétravail concède-t-elle », en réponse aux observations des professionnels de terrain.