Vous connaissez la livraison au drive, le service de livraison à domicile, mais connaissez-vous la livraison autonome ? Aux États-Unis, la crise sanitaire a accéléré le futur du ecommerce et le déploiement des services de livraison par drone ou pas robot autonome. Des allures de science-fiction.

Vous avez dit futuriste ? En effet, si la livraison autonome a des allures de science-fiction, aux États-Unis, la perspective de voir des drones livrer vos courses est bien réelle. Plusieurs start-up confirment l’accélération de la demande. Sauf que pour le moment, les réglementations freinent ce développement.

Le service ne demeure pas encore indispensable. Le marché du ecommerce a besoin de gagner encore en maturité en France. Cependant, dans un contexte de confinement, de limitation des contacts et de désir de livraison au domicile, le besoin se fait ressentir. L’idée pourrait vite germer dans les têtes des dirigeants de la grande distribution.

Le marché de la livraison du dernier kilomètre

Face à l’ogre Amazon, le secteur de la grande distribution est confronté à une problématique majeure : celle de la livraison du dernier kilomètre. Plusieurs start-up dans le domaine de la livraison à domicile répondent aujourd’hui à ce besoin.

Cette nouvelle économie alimente les questions autour de la livraison autonome. Plusieurs entreprises outre-Atlantique travaillent déjà sur des solutions pour assurer les livraisons au pas de porte des consommateurs.

Côté réglementation, les choses avancent vite également. Amazon a obtenu récemment une autorisation sous le sigle Amazon Prime Air les certifiant comme transporteur aérien. Une approbation qui permet au géant américain de déployer son service commercial de livraison par drone.

Des starts-up assurent aussi travailler pour faciliter les formalités administratives et faire en sorte d’accélérer le marché pour répondre à la demande croissante.

D’ailleurs, le géant américain porté par Jeff Bezos n’a jamais caché son engouement pour développer la livraison autonome. Walmart suit également les traces d’Amazon. Des programmes sont également en discussion pour lever les restrictions et obtenir des autorisations pour voler à certaines vitesses.

Le futur de la grande distribution sera la livraison autonome

Toujours est-il que les États-Unis figurent parmi les plus avancés aujourd’hui pour proposer de service à leur consommateur. Les villes se développent rapidement en ce sens pour permettre aux sociétés de livraisons de développer ce marché.

La technologie gagne encore à évoluer et à trouver un modèle économique viable. La route est encore longue et elle passera soit par la route, soit par les airs. Mais le service arrivera tôt ou tard.