L’horreur. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire cette scène dans un supermarché dans la ville de Sao Luis, dans le nord du Brésil. Une employée a trouvé la mort la semaine dernière suite à l’effondrement de cinq racks de stockage. La scène est impressionnante.

Elane était employée du magasin depuis seulement trois mois. Âgée de 21 ans, elle travaillait dans le magasin lorsque soudain celui-ci s’est effondré sur elle. Un effet domino a entraîné la chute de 4 autres racks de stockage, de plusieurs mètres de hauteur, les uns sur les autres. Ces racks de stockage sont l’équivalent de ce qu’on trouve dans les entrepôts et réserves des magasins. Ils permettent de stocker des palettes, certaines de plusieurs centaines de kilos.

Dans la chute, les racks de stockage ont également blessé huit personnes, personnels du magasin ainsi que des clients. Plusieurs d’entre eux ont dû être hospitalisés.

Les scènes sont impressionnantes. Sur les vidéos de caméras surveillance, on voit au dernier plan la chute des racks de stockage. Au premier plan, les employés et clients fuient la scène, alertés par le bruit provoqué par les effondrements.

Panique dans le supermarché et des circonstances encore floues

Les circonstances de l’accident sont encore à déterminer. Selon un média local, l’affluence était à son comble aux alentours de 20h15. Les images de vidéosurveillance montre un magasin bondé et la panique gagner les clients au niveau des caisses.

D’autres images relayées sur les réseaux sociaux montrent des mouvements de paniques au moment où les racks commencent à s’effondrer. On entend des cris et des hurlements. 

Après l’effondrement, l’accident a entrainé une chaîne humaine pour sortir les victimes des décombres. Pompiers et ambulanciers ont largement oeuvré pendant plusieurs heures pour secourir les victimes au milieu des racks effondrés et parmi les nombreuses palettes entassés les unes sur les autres. Nombre d’entre eux sont parvenus à alerter leur présence grâce à leur téléphone portable et à être secourus.

Les circonstances de l’accident sont encore floues. Selon les premières hypothèses, un chariot élévateur aurait entrainé la chute d’un premier rack. Une enquête a été ouverte.