Sur la période 8, l’évolution des parts de marché des enseignes de la grande distribution confirme la grande forme de E.Leclerc. Intermarché et Lidl confirment. Casino déchante.

Dans un contexte post-confinement et de pré-rentrée des classes, soutenu par une consommation des ménages en progression, les enseignes de la grande distribution voient les clients affluer dans les magasins.

Dans ce contexte, c’est l’enseigne E.Leclerc qui tire son épingle du jeu. Dans un rendu de la société Kantar concernant les parts de marché de la période 8 (du 13 juillet au 9 août), l’enseigne indépendante poursuit sa marche en avant avec un gain de +0,7 point comparé à la période précédente (source : LSA) pour atteindre les 22,3% de parts de marché.

Le dynamisme confirmé d’Intermarché et de Lidl 

Sur le podium en troisième position, Intermarché confirme une nouvelle  fois son dynamisme des périodes précédentes. Le groupement des Mousquetaires affiche un regain de 0,5 point pour atteindre les 15,4% de parts de marché.

Même dynamique du côté de Lidl qui connaît un gain de 0,4 point et atteindre les 6,2% de parts de marché. Système U affiche une forme similaire en grappillant 0,1 point. Le groupement U est la 4ème enseigne en France avec 11,2% de parts de marché.

Carrefour souffle un peu quand Casino déchante

Sur la deuxième marche du podium, Carrefour retrouve un second souffle. Après des mois plus compliquée, l’enseigne retrouve un léger sourire avec un regain de 0,1 point. L’enseigne cumule 19,8% de parts de marché.

En revanche, Casino déchante et voit ses parts de marché s’écrouler à 9,3% (en perdant 1,6 point). En cause notamment la revente des Leaders Price qui fait perdre quelques précieux points de parts de marché à l’enseigne portée par Jean-Charles Naouri.

Les commerces de proximité plutôt que les hypermarchés

Du côté des formats, les consommateurs semblent cet été avoir fait le choix de fréquenter les supermarchés et les commerces de proximité. Avec respectivement +0,5 point et +0,1 point, les formats ont fait les yeux doux aux consommateurs.

Mais le format vainqueur de l’été ce sont les circuits en ligne. Les ventes en ligne gagnent en effet 2 points, pour 7,7% des dépenses. La tendance post confinement semble se confirmer et s’installer.