Les Têtes de Gondole connaissent une nouvelle mode dans les supermarchés et hypermarchés de France. La « Danette Art » fait fureur parmi les professionnels de la grande distribution pour animer leurs rayons.

La forme d’un coeur pour la Saint-Valentin, un emoji content pour dire merci ou encore dernièrement un char pour fêter l’anniversaire du débarquement, les employés et commerciaux des rayons frais s’arment de patience pour nous faire profiter de leurs chouettes réalisations sur les réseaux sociaux.

Et leurs photos inondent les réseaux sociaux. Collées à l’actualité et au calendrier commercial, les photos sont diffusées sur les pages Facebook et compte Instagram ddes magasins. Ces têtes de gondoles sont une manière d’attirer l’oeil des clients et de créer de l’engagement sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Comment construire avec succès sa tête de gondole

La Danette Art s’affiche en tête de gondole

Pour réaliser ces montages, c’est la marque Danette de chez Danone qui est la plus utilisée. La variété des couleurs des packagings permet plus de créativité et d’imagination pour les professionnels des rayons.

Ces réalisations ont un argument de taille pour la marque, celui de monopoliser la tête de gondole complète et conférer une visibilité – et non des moindres – à la marque.

Néanmoins, cela réclame du temps surtout dans des métiers où celui-ci est précieux : “il faut compter une bonne heure” selon cet employé. Souvent aidés par le commercial de la marque, ces nouveaux espaces d’expression peuvent avoir un côté has been selon certains managers.

Interrogés, d’autres managers sont plus circonspects quant à la démarche : “cela ne va pas dans le sens de l’enseigne qui cherche à mettre en avant les producteurs locaux”. “On préfère mettre en avant les petits producteurs que de faire des volumes sur des produits dont les marges restent faibles”, insiste ce manager. “Faire une tête de gondole aussi imposante avec de bons produits locaux, permet de faire de meilleure marge à défaut de faire un peu moins de chiffre”, nous explique cet autre responsable soucieux de répondre aux valeurs de l’enseigne.

Côté contre, un autre manager avouera qu’il n’avait jamais vendu aussi peu sur une tête de gondole qui avait pour décor un bonhomme de neige en forme de Danette : “c’était tellement beau que les gens n’osaient pas y toucher” ironise-t-il.

Gage d’engagement sur les réseaux sociaux

Ces réalisations sortent du cadre que les têtes de gondole sont d’abord là pour vendre. Pour une fois, elles se complètent avec un objectif de décoration et d’animation du magasin. “C’est un moyen de faire passer un message et d’attirer l’oeil”, raconte cet employé. “C’est une façon aussi d’exprimer notre créativité et les clients semblent appréciés”, explique cet autre employé au rayon ultrafrais.