C’est une décision pour le moins audacieuse : l’hypermarché Auchan de Nantes Saint-Herblain a décidé de dire Stop à la diffusion de prospectus papier. Une décision forte surtout dans une zone de chalandise où règne une forte concurrence entre Hypermarchés.

Construire le commerce de demain

C’est dans un contexte de post confinement que la direction d’Auchan a communiqué cette décision : en annonçant vouloir « construire chaque jour le commerce de demain » l’hypermarché Auchan prend cette décision forte d’arrêter la diffusion des catalogues papier « avec la volonté d’apporter le meilleur, au prix le plus juste » à ses clients. Les « promotions continueront d’animer les rayons » rassure l’enseigne.

Tout en rappelant la mobilisation des équipes et en remerciant la fidélité des clients, l’hypermarché de Nantes Saint-Herblain souligne sa conviction « que le monde de demain ne doit pas ressembler au monde d’hier ». 

« Nous faisons le choix de renforcer nos engagements de développement durable en prenant la décision ne plus encombrer, chaque semaine, vos boîtes aux lettres parfois inutiles, en arrêtant la distribution de nos catalogues ».

La direction de l’Hypermarché Auchan Nantes

Miser sur les réseaux sociaux pour communiquer

En prenant cette décision forte, l’hypermarché Auchan fait le choix du numérique à travers le site web et les réseaux sociaux

La démarche reste toutefois risquée puisque ces canaux de distribution de contenus sont régis par des algorithmes qui maitrisent la diffusion et la visibilité des contenus. Autrement dit, si les contenus ne sont pas optimisés pour les réseaux sociaux, la visibilité de l’enseigne sur son périmètre local pourrait s’en retrouver limité, voire inexistante.

En avril dernier, l’hypermarché d’Auchan Saint-Herblain figure à la 545 ème place (sur 3890 magasins) des magasins qui performent le mieux sur Facebook (classement basé sur le volume des interactions). À titre d’exemple, son concurrent proche, le E.Leclerc Saint-Herblain Atlantis, figure à la 21 ème place. 

Lire aussi : Le jour où le digital remplacera le prospectus

Une décision pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

Cette décision fait écho aux nouvelles stratégies des enseignes pour séduire les consommateurs de demain. Plus soucieux des démarches innovantes, sociétales et environnementales, la grande distribution cherche à obtenir un avantage concurrentiel en misant sur des démarches RSE (plutôt qu’à l’image-prix).

Cette décision est une bonne décision pour l’environnement et pour le porte-monnaie des magasins car en plus de ne pas être écologique, le prospectus n’accroît pas (plus ?) le trafic dans les magasins. Cette décision pourrait même s’avérer avant-gardiste, avant qu’une loi finisse pas sonner le glas de ces impressions.

L’enseigne fini par mettre l’accent sur « cette transition » que connaît le secteur. La crise sanitaire apparaît comme un amplificateur de la transformation numérique des enseignes. L’occasion ainsi pour le secteur de réfléchir à une stratégie RSE et trouver un nouveau souffle pour aborder la transformation contre laquelle la grande distribution doit faire face.

Lire aussi : La grande distribution face aux défis de la RSE