La ruée dans les supermarchés au mois de mars pour permettre aux consommateurs de s’approvisionner a provoqué des hausses de chiffres d’affaires au sein des magasins. Au final, deux enseignes gagnent des parts de marché : Intermarché et Système U. 

La crise a quelque chose d’exceptionnel au sein de la grande distribution. Le mois de mars restera un mois inédit dans ce secteur, provoquant des chiffres d’affaires spectaculaires. En effet, les jours d’avant confinement de nombreux magasins ont réalisé des chiffres d’affaires similaires à un mois de décembre. Les ventes de produits de grande consommation et de produits frais libres-services ont connu des progressions de l’ordre de +21,5% par rapport à l’année précédente.

Et les chiffres étaient attendus ! Ils devaient donner une tendance sur les magasins qui ont attiré le plus de consommateurs durant ces dernières semaines. 

Deux enseignes indépendantes tirent leur épingle du jeu

Communiqué par le panel Kantar pour la période du 24 février au 22 mars, les chiffres attestent d’un regain d’activité auprès de deux enseignes indépendantes : Intermarché et Système U ont en effet connu les fortes progressions de chiffres d’affaires.

L’enseigne Intermarché (et Netto) progresse ainsi de +0,8% pour atteindre les 15,5% de parts de marché. L’enseigne Intermarché profite notamment de son maillage territorial. Très présents dans les zones rurales, les supermarchés de l’enseigne se situent souvent à moins de 30 kilomètres des domiciles des consommateurs.

L’enseigne profite également de son nombre de drive présent sur le territoire français. Le groupement des Mousquetaires compte en effet 1200 points de retrait, le plus grand parc de l’hexagone.

Autre enseigne en progression, Système U réalise un +0,6% de progression de parts de marché. Le groupement est quatrième sur un marché toujours dominé par une autre indépendante, le groupement Leclerc. L’enseigne dirigée par Dominique Schelcher atteint ls 11,6% de parts de marché, contre 10,8% le mois dernier.

Lire aussi :

Carrefour et Auchan bénéficient peu de la crise

Malgré la cohue dans les rayons courant mars, les performances de Carrefour restent stables. Si les ventes en Carrefour Market progresse légèrement, les performances des hypermarchés diminuent de 0,3 points de parts de marché.

Même constat au sein de l’enseigne Auchan. Les ventes au sein des supermarchés progressent de 0,1 point ; les ventes sur le format des hypermarchés régresse de 0,5 points.

Leclerc, leader national avec ses 21,3% de parts de marché, reste stable malgré l’euphorie dans les magasins.

Lidl ne progresse pas

Habituée aux progressions de parts de marché, l’enseigne Lidl ne profite pas de la ruée dans les magasins. L’enseigne allemande perd même 0,7 point de parts de marché, une baisse qui s’explique par l’absence de drive largement sollicité par les consommateurs en cette période de confinement.

Le e-commerce grand gagnants de cette période de confinement

Enfin, la ruée a aussi été dans les drives. Largement plébiscités par les consommateurs, les sites des enseignes de la grande distribution ont connu de fortes progressions. 20% des ménages français ont en effet acheté sur les sites e-commerces des produits de grande consommation entre le 24 février et le 22 mars 2020 contre 11 % sur le mois précédent. Une progression de plus de 50%. Le drive s’affirme comme une tendance forte, une tendance qui pourrait même s’amplifier au fil des mois.