Pour la sécurité des professionnels de la grande distribution face au coronavirus, le syndicat Force Ouvrière appelle les patrons d’enseigne de la grande distribution à fermer les magasins le dimanche, non indispensable pendant le confinement.

Ils sont des milliers chaque jour à se rendre dans les magasins pour assurer les approvisionnements, réaliser les commandes drive. Ils sont aussi ces mêmes milliers à risquer leur santé face à la propagation du Covid-19. Les risques de contamination sont importants.

Alertés par un premier décès d’un agent de sécurité, les syndicats appellent les enseignes à prendre conscience des risques de contamination.

Et ils sont aussi plusieurs magasins à continuer à ouvrir le dimanche pour permettre aux clients de continuer à faire leurs courses. Ces ouvertures dominicales ne sont pas indispensables selon les syndicats. Le syndicat FO indique les enseignes “souhaitent récupérer toujours plus de chiffre d’affaires” quitte à “prendre tous les risques aux salariés, passant outre les consignes de confinement”.

“Rester à la maison sauve des vies, et c’est plus important que vos profits”

Lire aussi : Pourquoi les salariés de la grande distribution ne toucheront pas la prime de 1000 euros

Aux enseignes de la grande distribution de revoir leur priorité

Dans un communiqué, le syndicat appelle les salariés de la grande distribution à rester chez eux le dimanche 29 mars.

“Les salariés de la Grande distribution qui sont en première ligne pour assurer l’alimentation des Français ont besoin de repos. Chaque jour, ils prennent des risques pour leur santé et celle de leur famille, que ce soit sur leur lieu de travail ou pendant les trajets pour s’y rendre.”

Depuis des jours maintenant, les salariés sont au front pour répondre aux besoins d’approvisionnements des magasins. Les charges de travail sont conséquentes et les risques pour la santé sont importants : “faire travailler les salariés le dimanche n’a aucun sens et augmente le danger de contamination” explique le syndicat.