Réussir sa communication sur les réseaux sociaux est un vrai métier. Tout l’enjeu est d’être capable de communiquer au bon moment, aux bonnes personnes, sur le bon support.

Pour un commerce rural ou bien de centre-ville, la démarche est la même. Les réseaux sociaux interviennent à tous les niveaux du parcours du client. En fonction de la maturité du client et de la relation qu’il entretient avec le commerce physique, plusieurs actions digitales peuvent être actionnées pour :

  • l’attirer : le magasin souhaite se faire connaître auprès d’une population cible qui ne fréquente pas le commerce ou qu’occasionnellement
  •  le convertir : le magasin souhaite provoquer le désir et susciter de l’intérêt pour que client viennent une première fois 
  • le faire acheter : une fois l’intérêt naissant, le client se rend en magasin et effectue ses premiers achats le fidéliser : si l’expérience d’achat est concluante, l’enjeu est de le faire revenir plus régulièrement

integrer réseaux sociaux contecte omnicanal
En fonction de l’affinité du client avec l’enseigne, qu’il soit non-client, régulier ou fidèle, les messages doivent être différent. Cette utilisation rigoureuse de la communication numérique doit amener le client vers des points de contacts différents.

  • Si vous souhaitez toucher des non-clients, la première étape consiste à faire connaître vos contenus, votre page Facebook ou votre compte Instagram
  • S’il s’agit de clients réguliers, le commerce peut l’inviter à recevoir une newsletter, participer à un jeu concours ou effectuer une première commande sur le drive
  • Enfin, si le client est fidèle, c’est l’occasion de communiquer autour des événements privilégiés (exemple : soirée vente-privée), l’inviter à laisser un avis sur le magasin sur Google et de faire de lui un ambassadeur

acquisition marketing digital commerce.jpg

4 conditions pour faire des réseaux sociaux un levier de croissance pour son commerce

Stop au monopole Facebook

La diversification des plateformes est un mal nécessaire. Une entreprise active sur les réseaux sociaux doit s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs, qui sont volatils. C’est pourquoi Facebook ne doit pas concentrer tous les efforts. 

Être créatif

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses marques communiquent elles aussi. Convaincre le consommateur de prêter attention à vos messages est donc un travail permanent. De ce point de vue, la créativité est un prérequis qui oblige les marques a sans cesse se réinventer pour maintenir l’attention de leur audience.

Être régulièrement actif

Pour être visible sur les réseaux sociaux, il est nécessaire d’être présent fréquemment. Proposer régulièrement des contenus à ses abonnés permet en effet une meilleure mémorisation de vos messages, plus d’engagement de la part de vos abonnés et donc une meilleure visibilité.

Diversifier ses contenus

Sur les réseaux sociaux, de multiples formes de contenus sont possibles : des photos, des vidéos, des liens, des Facebook Live, des sondages… ce sont autant de moyens de prendre la parole. Diversifier ses formats constitue une des clés pour obtenir plus d’engagement.

Lire aussi : votre entreprise est-elle prête pour le marketing numérique ?

La prise de parole à vocation commerciale sur les réseaux sociaux, biaisés par l’algorithme ?

La visibilité sur les réseaux sociaux est directement liée à ce qu’on appelle des algorithmes. Ces algorithmes ordonnancent les publications pour leur donner plus ou moins de visibilité. Sur Facebook, ce tri s’opère avec 3 piliers : 

  • Les signaux personnels : ils sont basés sur l’affinité avec l’entreprise, les centre d’intérêts des internautes et les interactions de ses amis
  • Les signaux universels : ils s’appuient sur le poids du post en volume d’interactions et le type de contenu
  • Les signaux en temps réel : ils se réfèrent à la viralité des sujets et des tendances

Le saviez-vous ? La prise de parole à vocation commerciale est banni par Facebook

Aspect moins connu de cet algorithme, Facebook bannit certains mots-clés. Leur utilisation envoie des signaux à Facebook qui déprécient la visibilité des publications. 

Voici une liste des mots à éviter pour assurer une visibilité sur Facebook :

GRATUIT / PROMOTION / SOLDES / PRIX / OFFRE / RÉDUCTION / …

Ainsi, toutes prises de paroles à vocation commerciale s’en retrouvent biaisées.

Rappel : Facebook est d’abord un lieu d’information et de divertissement, pas un endroit pour diffuser des messages commerciaux.

Tirer profit des nouveaux usages pour interagir avec ses clients

Difficile ne pas s’éparpiller devant l’offre pléthorique des réseaux sociaux. C’est pourquoi il s’agit de bien les sélectionner afin de ne pas dépenser trop d’efforts à l’animation de chacune des plateformes. Deux plateformes paraissent incontournables aujourd’hui.

Facebook

Facebook est indispensable. Souvent considéré en perte de vitesse, le réseau social dispose toutefois d’une base d’internautes gigantesques puisqu’il rassemble plus d’1 Français sur 2. Les clients de la grande distribution y sont donc présents en grand nombre.

Facebook offre une opportunité majeure : éditorialiser la prise de parole des marques. Avec Facebook, toute entreprise devient en effet son propre média.

Enfin, comme dit plus haut dans cet article, Facebook est aussi une machine publicitaire extrêmement puissante, capable de déceler des comportements d’achat. Une autre opportunité gagnante pour les entreprises.

Instagram

Instagram est devenu bien plus qu’un réseau social de partage de photographies. Les nombreuses fonctionnalités du réseau social permettent de s’adresser efficacement à une communauté de clients ou de futurs clients.

Surtout, Instagram devient une alternative plus que sérieuse à la baisse de la visibilité que subissent les marques sur Facebook.

Enfin, le format stories renouvelle la consommation et la production des contenus numériques. Avec sa souplesse et sa relative simplicité d’utilisation, ce format permet de mieux répondre à vos objectifs marketing.

Le mail, l’autre réseau social

On le croit souvent en déclin. Or, le mail reste un des canaux marketing préférés des entreprises. Et sous le format de la newsletter, il n’en est que plus efficace.

Le mail a tout du réseau social parfait : il permet de communiquer dans des cercles précis tout en supprimant le bruit engendré par les commentaires des réseaux sociaux. Mieux : il n’est pas dépendant de politiques algorithmiques changeantes. Si bien que, le jour où vous perdez de la visibilité sur les réseaux sociaux, le mail reste un acquis de grande importance.

Le mail entretient une relation de proximité et de confiance avec le prospect, potentiel client ou futur client. 

Enfin, réseaux sociaux et newsletter se marient très bien : pour générer de nouveaux inscrits à votre newsletter, Facebook et Instagram peuvent être des leviers efficaces.