Une récente étude menée auprès de 2000 consommateurs révèle la perception des Français auprès des enseignes de la grande distribution. Constat principal : les prix bas fait partie intégrante des décisions d’achat, mais pas que. La consommation responsable et les actions envers l’écologie deviennent des critères importants.

Savez-vous comment sont perçus les enseignes de la grande distribution auprès des consommateurs ? Savez-vous ce qui fait revenir les clients dans les magasins ?

Principaux chiffres

L’étude met en valeur de nombreux points traduisant le comportement des Français dans l’hexagone.

45% des interrogés identifient Lidl comme un hard-discounter et associent directement les prix bas à l’enseigne.

38% des interrogés assimilent le critère prix à l’enseigne E.Leclerc. Sur le même critère, entre 15 et  20% des sondés associent cette valeur à Carrefour, Auchan et Intermarché.

Pour 15% des Français interrogés, les magasins U sont considérés comme ayant un positionnement local.

« Lidl compte le plus de clients prêts à changer, cela s’explique par son offre produits plus souvent « en complément » que « principale » », explique l’étude Heroiks.

Le prix, premier critère de fréquentation d’un magasin

Sans surprise, le prix est un élément important dans la décision de fréquenter telle ou telle enseigne. Pour 88% des Français, il s’agit du critère le plus important. Dans un contexte d’optimiser son pouvoir d’achat, cela ne représente pas une réelle surprise.

Les promotions sont également un vecteur important de fréquentation d’une enseigne. 

Il n’y a pas que le prix qui compte, la consommation responsable aussi

Nous entrons dans une nouvelle ère où il n’y a que le prix qui compte. L’étude révèle également que les consommateurs ont tendance à privilégier les enseignes qui font la promotion du consommer local, du mieux manger. La consommation responsable est plus que jamais d’actualité, un critère de choix qui devrait pousser les enseignes à mieux communiquer sur les valeurs qu’elles véhiculent et surtout sur les actions qu’elles mettent en place au quotidien pour aller dans ce sens. Cela devient un véritable argument commercial.

D’autres critères sont importants : l’absence de substances controversées, le respect de l’environnement, le mieux consommer, la transparence (81%) ainsi que la sincérité et l’honnêteté (80%). 

Des consommateurs infidèles

Les consommateurs jurent moins fidélité que par le passé. 3 consommateurs sur 4 affirment être prêts à changer d’enseigne s’ils considèrent pouvoir trouver mieux ailleurs.

40% des clients Carrefour, E.Leclerc et Auchan le sont à titre principal. 80% des clients Monoprix le sont à titre occasionnel.

Et le web dans tout ça ?

40% des Français considère que le prix est aussi le critère le plus incitatif dans l’acte d’achat. Le consommateur n’est toutefois pas très exigeant quant à l’assortiment proposé en ligne. Seul 1 Français sur 4 souhaiterait avoir une offre enrichie et aussi large qu’en magasin. 

L’étude pose enfin question sur l’avenir de la grande distribution alimentaire. 1 tier des Français serait prêt à acheter des produits alimentaires sur Amazon (le jour en tout cas le géant américain le proposera sur le territoire français).