Parmi les leaders européens de la mode de seconde main, Patatam est une friperie en ligne permettant d’acheter et de vendre des vêtements et chaussures d’occasion en excellent état pour femmes et enfants jusqu’à 70% moins cher que le prix neuf.

Créé en 2013 par Éric Gagnaire, Mariève Bidart et Mathieu Bidart, Patatam est l’un des leaders européens du traitement de la mode de seconde main qui assure la collecte, le tri et la valorisation des vêtements dont les consommateurs se séparent. Un site de vente en ligne classique qui vend des vêtements, accessoires et chaussures d’occasion quasiment neufs.

Le siège social de l’entreprise est situé à Saint-Pierre-d’Irube, dans les Pyrénées-Atlantiques. Aujourd’hui, l’entreprise leader sur son marché envoie entre 3.500 et 4.000 commandes par mois. Elle propose jusqu’à 2.500 nouveautés chaque jour.

La startup emploie 70 personnes et compte franchir la barre des 150 salariés en 2021.

Comment est né Patatam ?

Avec son épouse Mariève, Éric Gagnaire avaient deux enfants de 2 et 5 ans avec lesquels ils ont accumulé un gros stock de vêtements dans le garage. Le jour où ils n’avaient plus où les ranger, ils ont décidé de faire quelque chose pour trouver une solution à ce problème. Le premier réflexe a été celui du Boncoin, mais photographier et gérer les annonces pour plus de 300 pièces s’est avéré compliqué. Les magasins de dépôt-vente affichait de longs délais avant de percevoir l’argent. Ils se sont alors tournés vers la solution des « vides-poussettes », les vides-greniers des articles de l’enfance.  Ils en ont fait 4-5 mais ça demandait beaucoup de temps. En revanche, cela leurs a permis de se rendre compte qu’il y avait beaucoup d’acheteurs et beaucoup de vendeurs. C’est là qu’ils ont eu l’idée de réfléchir à un moyen de permettre aux gens d’acheter et vendre des vêtements facilement.

Le concept de Patatam

Patatam rachète les vêtements des particuliers afin de les revendre sur leur site internet. Chaque article est contrôlé soigneusement lors de sa réception afin de proposer des produits de bonne qualité et en bon état. Patatam retourne les vêtements qui ne correspondent pas à leurs exigences aux particuliers vendeurs ou en fait don à des associations caritatives. Ainsi, les clients n’ont pas de surprise en achetant les vêtements d’occasion.  De plus, la photo visible dans la description d’un article correspond à celui-ci.

En revanche, la start-up vend également quelques articles neufs mais ceux-ci représentent seulement une petite partie du site.

Par ailleurs, puisqu’il s’agit d’occasion, les articles vendus sur Patatam sont uniques et souvent disponibles en un seul exemplaire et une seule taille.

Des vêtements d’occasion pour femmes et enfants

Au fil des années, l’offre du site s’est agrandie avec le rachat de vêtements femme et enfant. La start-up était spécialisée uniquement dans l’achat et la vente de vêtements d’occasion pour bébés et enfants de 0 à 6 ans. Le succès du site lui a permis d’étendre progressivement son activité aux vêtements pour enfants jusqu’à 16 ans. L’idée est venue de l’un des vécus des fondateurs. Ensuite, le site s’est développé en proposant également un rayon femme. C’est en 2017, que ce rayon est lancé, en reprenant exactement le même principe que celui pour les enfants.

Comment fonctionne le site ?

Pour vendre des vêtements, il suffit de les envoyer gratuitement et Patatam les rachète immédiatement sans attendre qu’ils soient vendus. C’est l’un des principaux intérêts du site en achetant directement les articles après la réception et le traitement des colis. Ça prend environ 2 semaines. Patatam se charge ensuite de vendre les vêtements qu’elle a acheté et de faire des bénéfices sur la vente.

Les articles envoyés et qui sont acceptés par le site se voient attribuer un prix selon le type de vêtement, la saison, la taille et la marque. Les usagers de Patatam ont la possibilité d’estimer le prix de vente d’un vêtement grâce à un simulateur intégré au site.

Les clients peuvent choisir de recevoir leur paiement pour les articles achetés par Patatam sous forme de cash (par virement bancaire ou Paypal) ou sous la forme d’un bon d’achat valable sur le site.

Cependant, Patatam est extrêmement exigeant sur la marque, le type et l’état des affaires qu’il achète. Les vêtements qui ne rentrent pas dans les critères de sélection du site ne seront pas acceptés et ne rapporteront pas de rémunération. En effet, Il faut que les articles soient dans un état parfait : propres et repassés, sans tâches, sans bouloches, sans trous ni déchirures, non délavés, avec des imprimés et des logos non abimés, sans boutons et fermetures manquants ou abimés…etc.

Patatam ouvre son premier magasin

Après avoir débarqué sous forme de corner dans 5 Auchan ; Roncq (59), Melun (77), Hirson (02), Marseille (13) et Bordeaux-Mériadeck (33), c’est dans le centre commercial BAB2 d’Anglet que Patatam ouvre sa première boutique physique de 150 mètres carrés en 2020. Un lieu de vente qui propose des vêtements femme (60%), homme (20%) et enfant (20%), mais qui sert également de point de collecte. Un positionnement milieu de gamme est privilégié. Mélangés, on peut y retrouver des articles étiquetés Zara, Promod, H&M, Asos, Caroll, Maison 123…