Petite nouvelle de la startup FABA, Sincera promouvra les légumineuses. Focus sur une marque qui a pour ambition de recréer la filière légumineuse française dans les Hauts-de-France.

Sincère. Voilà la traduction latine de la marque Sincera. Issue de la jeune entreprise lilloise FABA, née il y a 9 mois, cette nouvelle arrivée sur le marché compte bien bousculer la concurrence. Constatant que le rayon sauce en grande distribution peinaient à se renouveler, les Lillois ont décidé d’apporter de la fraicheur et de la nouveauté.

Autre constat, les Français se réfugient vers le bio, et pour ceux encore hésitants, décident de consommer local. Ainsi, Sincera a essayé d’associer les deux pour permettre à chacun de manger sainement par la révolution de la légumineuse. Alexandre Raffin, directeur commercial de la société, est lui convaincu par le goût ainsi que l’apport nutritionnel qu’apportent les sauces et les tartinables proposées aux consommateurs.

A ce jour, 5 produits Sincera sont disponibles.

Les sauces :

  • lentilles blondes façon bolognaise
  • haricots rouges riches en protéines et en fibres
  • pois cassés saveur menthe

Les tartinables :

  • houmous pois chiches betteraves des Hauts de France
  • houmous lentilles corail et au curry

Mais pourquoi choisir les légumineuses ?

C’est un choix certes audacieux, mais calculé. Les légumineuses sont en effet solubles et riches en fibres, soit pertinente dans la prévention de problèmes gastriques ou dans la régulation du cholestérol. Parmi ces légumineuses, on y retrouve des légumes secs, comme les haricots rouges ou de Lima, les fèves, les pois chiches ou les niébés. Leurs atouts nutritionnels sont démontrés, et possèdent, par ailleurs, 2 forces majeures : la contribution à une alimentation durable ainsi qu’une production respectueuse de l’environnement. Concrètement, cela se traduit par la diminution des émissions des gaz à effet de serre lors de la germination des légumes secs dans les sols. Ces légumes fixent l’azote atmosphérique au niveau de leurs racines, et ne nécessite pas le besoin d’engrais chimiques.

Par ailleurs, les nordistes, à travers Sincera, s’attellent à concevoir des produits bio, et made in France. Alexandre Raffin considère qu’au-delà de la question commerciale, le bio représente un intérêt fondamental dans la préservation des cultures, grâce à la prise de conscience par une agriculture raisonnée, soucieuse de la santé des populations environnantes : « après avoir discuté avec un agriculteur, il me confiait qu’il s’était aperçu qu’il perdait 10 hectares de cultures en raison des zones de non-traitement. Ce manque à gagner lui a fait prendre conscience que le bio était une opportunité de le combler ».

Lire aussi : Le classement des 10 aliments les plus consommés par les Français

Des produits en phase de référencement en grande distribution

Difficile de se lancer en période de pandémie. Pourtant FABA l’a fait, tout en surmontant cet obstacle, malgré les embûches. Comme chacun, elle vit avec ce contexte restrictif, facteur de frein dans le développement de la société. Il demeure complexe de rencontrer les industriels sur site, de voir au plus près l’avancée de la production. Alexandre Raffin regrette l’impossibilité de pouvoir se regrouper et de maintenir le lien social avec les partenaires, les clients et les producteurs. Pour ces derniers, ils ont bénéficié de la forte demande de la grande distribution pour accroître leur production et permettre l’essor de leur activité, ce qui les a détourné de la jeune startup nordiste. En conséquence de ce distanciel permanent, les essais, la recherche et développement ont connu un léger ralentissement, malgré ces difficultés, les lillois s’adaptent, faute de mieux.

En dépit du contexte, la startup se projette pourtant vers un avenir vertueux. Parmi les objectifs de cette année, la commercialisation de cette nouvelle marque Sincera, et pouvoir être référencé en région parisienne ainsi que dans la métropole lilloise. Ce choix n’est pas dû au hasard, comme l’explique le directeur commercial de FABA. « Les chiffres le montrent. A Paris, le marché bio est en plein boom, ce qui représente une véritable opportunité de développer notre activité auprès de 10 millions d’habitants, ainsi que chez nous dans les Hauts-de-France ». Mais Sincera n’est qu’une étape, puisque 3 crackers apéritifs sont en cours de développement. Pour lutter contre la matière grasse et l’abondance d’huile dans nos « gâteaux apéro », FABA se démène pour trouver des alternatives saines, sans gluten. Pour répondre à cette demande client de consommer plus responsable, la société se soucie de l’origine des produits, du packaging ainsi que de l’empreinte carbone que le processus nécessite (Ecoscore A). Ayant hâte de pouvoir faire goûter ses gammes, dont Sincera, Alexandre Raffin et ses équipes se veulent créatif et réactif.