Le E.Leclerc Nantes Atlantis dirigé par Pierre Chartier vient de mettre à jour la fin d’un incroyable chantier : celui de recouvrir le toit de son centre commercial entièrement de panneaux photovoltaïques

Un projet colossal ! Pour afficher son engagement dans la transition énergétique, E.Leclerc via Atlantis Le Centre a mis les moyens. Pour ce faire, le magasin dirigé par Pierre Chartier vient d’installer 5000 panneaux solaires sur son toit. Le projet de plus de 8 mois vient de s’achever.

L’installation fait ici l’une des plus grandes centrales solaires en autoconsommation sur le territoire français.

À noter que Pierre Chartier est également celui qui dirige au niveau national la coopérative Siplec Energie (qui approvisionne les Leclerc et d’autres clients en carburant, fuel, gaz et électricité), « il souhaitait proposer une réalisation exemplaire capable d’assumer 30% de la consommation d’Atlantis », comme le salue Michel-Édouard Leclerc sur son blog.

Une économie de Co2 de 106 tonnes par an et 25% de la consommation de l’hypermarché

Situé à Saint-Herblain en périphérie de Nantes, l’hypermarché de 17 000 m2, ses près de 3500 places de parking et sa galerie marchande de 115 boutiques et 20 restaurants propose vont ainsi pouvoir bénéficier d’une énergie solaire. La centrale photovoltaïque permet de couvrir 25% de la consommation de l’hypermarché.

L’installation donne déjà ses premiers résultats. Positif bien sûr. Le retour sur investissement est estimé à 7,5 ou 8 ans, selon l’ensoleillement. 

La centrale permet de réaliser une économie de Co2 de 106 tonnes par an, « soit l’équivalent de ce que recyclerait une forêt de 14.000 arbres adultes », pour reprendre les propos du patron de l’enseigne E.Leclerc.