Sur le marché alimentaire, les alternatives aux classiques se bousculent pour changer positivement les manières de consommer. Parmi elles, la spiruline. Venue d’Asie, cette algue, qui ne présente que des avantages pour le bien-être, satisfait un public conquit.

Le concept est original, proposer une gamme de produits pour le petit déjeuner à base de spiruline, fini les matières grasses comme les croissants ou les barres au chocolat. Cette spiruline est un superaliment issu d’une microalgue riche en fer, en fibres, en protéines, en magnésium ainsi qu’en potassium, bref tout ce qu’il faut pour passer une bonne journée et garder la forme.

Outre ces bienfaits, ces produits sont conçu sans huile de palme, sans arômes artificiels et sans additifs, in fine bio. Deux ingénieurs toulousains sont à l’origine du projet. Lors de leurs études à l’école d’ingénieurs en agroalimentaire de Purpan, les deux amis découvrent une algue qui les intrigue tout autant qu’elle les intéresse. Elle est en effet factrice de multiples bienfaits nutritionnels grâce à sa richesse en protéines (entre 55 et 57% selon Christophe Sovran), en vitamines ainsi qu’en minéraux.

À partir de ce constat, la spiruline apparaissait comme idéale dans leur objectif de repenser le petit déjeuner pour rendre ce moment gustatif plus nutritif, équilibré et bio. En dépit de sa consommation sous la forme de compléments alimentaires et que le goût de l’algue n’est pas le plus savoureux, les jeunes Toulousains ont l’ingéniosité de l’intégrer avec d’autres aliments. Cela se traduit aujourd’hui par les graines de muesli bio, remplaçant les céréales, une pâte à tartiner chocolat-noisettes à base de spiruline ainsi que des biscuits parfaitement adaptés à une alimentation végétarienne et végane. Tout ce pédigré est élaboré en France, certifié par le label agriculture biologique, et pour un total de 45€ seulement.

Cette nouvelle rubrique Start-up Food vise à mettre en avant les jeunes pousses. Si vous êtes l’une d’elle, remplissez ce formulaire.

Une équipe accessible agrémenté de valeurs essentielles

Pour faire connaître la jeune marque toulousaine, il faut se rendre au contact du client. Depuis 3 ans maintenant, les fondateurs de Hoope multiplient les actions pour informer le public des bienfaits de leur spiruline. Petits stands dans les grandes surfaces avec dégustation en prime, participation au salon international de l’alimentation à Paris, site internet ou encore compte instagram relayant des biscuits plus alléchants les uns que les autres, rien n’est laissé au hasard pour attirer une nouvelle clientèle.

Afin d’accompagner au mieux le développement de la startup, les Occitans veulent se fonder sur des valeurs, indispensable pour installer la confiance avec le consommateur.

Dans ce carré magique, on y retrouve le plaisir, parce que Hoope développe des produits savoureux dans le but ultime de passer un bon moment tant pour les papilles que pour le foie.

La nutrition ensuite parce que les denrées proposées sont riches en nutriments essentiels, optimales pour garder la pêche.

Puis vient le naturel, car l’ensemble des produits Hoope sont certifiés BIO, c’est-à-dire végétal et sans conservateurs pour un bien-être assuré.

Le made in France enfin parce que fabriquer des biscuits et pâte à tartiner dans l’hexagone, c’est la garantie de bénéficier de produits de qualité et occasionnant aux petites mains françaises de montrer leur savoir-faire.

Un avenir prometteur pour une équipe ambitieuse

2021 doit être l’année de la confirmation pour Hoope, et elle s’annonce sous les meilleures auspices. Les fondateurs de la startup, Alexis Lesly-Veillard et Christophe Sovran prévoient de commercialiser une nouvelle gamme d’aliments salés. L’objectif est de proposer des produits permettant d’accompagner chacun dans une alimentation plus saine et équilibrée, notamment destiné pour des apéritifs, ou simplement pour grignoter. Cette ambition ainsi que la conception de ces nouvelles recettes sont réalisées par les équipes de Hoope, néanmoins pour ce qui concerne la fabrication, les deux ingénieurs en appel à des industriels français, parce que le made in France fait partie de leurs valeurs.

Mais cette année doit permettre à la jeune startup de confirmer sa progression et de se développer, et cela commence bien grâce à la signature avec l’enseigne Carrefour d’un accord lui autorisant d’étaler ses pates à tartiner et autres biscuits dans les rayons du leader de la grande distribution en France. Cette annonce fait suite à des partenariats avec d’autres distributeurs pour atteindre la barre symbolique de présence dans plus de 400 magasins, ainsi que de partenaires publics, comme les écoles publiques toulousaines.

Outre la région Occitanie, les ingénieurs ont réussi à s’insérer dans le paysage parisien et afin de faire face à une demande accrue, la jeune marque s’est installé dans de nouveaux locaux au coeur du MIN (Marché d’Intérêt National) de Toulouse, le « Rungis » toulousain. En terme d’emploi, cette dynamique se traduira évidemment par des recrutements pour agrandir l’équipe de 7 salariés. La gloire est au bout du chemin.