C’est un effet collatéral au contexte actuel. Les prix du bois ayant fortement bondi, les palettes en bois menacent de pénurie.

Elles sont indispensables au transport de marchandises dans le monde du commerce. Les palettes en bois sont actuellement très demandées pour répondre à la demande. Face au prix du bois qui a fortement grimpé ces derniers mois, les palettes en bois subissent le même sort et voient leur coût passé de 9 à 12 dollars en moyenne, rappelle Le Figaro. La barre des 15 dollars pourrait être franchie en 2021, selon Challenges.

Pour rappel, dans le monde, ce ne sont pas moins de 5 milliards de palettes qui circulent à travers le monde. 90% d’entre elles sont composées de bois. Les palettes en plastique ne représentent encore qu’une infime partie de cet élément nécessaire aux commerces : seulement 5% des palettes dans le monde sont en plastique en raison de leur coût jusqu’à trois fois plus cher qu’une palette en bois.

Produire une palette en bois n’aura jamais coûté aussi cher

Cette pénurie est la conséquence de plusieurs facteurs. D’une part, celle de la désorganisation de la filière dont l’approvisionnement qui ne parvient pas à retrouver son rythme habituel depuis la crise sanitaire.

En deuxième lieu, le secteur est fortement impacté par des difficultés de recrutement. Des menaces de sous-effectifs planent sur un secteur déjà fortement bouleversé ces derniers mois : «l’offre suffit à peine à répondre à la demande», explique Howe Wallace, directeur du fabricant PalletOne.

En troisième lieu, les matières nécessaires au montage des palettes explosent. Le bois, bien sûr, mais aussi le prix des clous en acier.

La palette en plastique, une alternative qui coûte cher.

Les palettes en plastique sont elles aussi très demandées actuellement. Pratique à désinfecter, la demande a également explosé. Toutefois, les palettes en plastique coûtent jusqu’à trois plus cher qu’une palette en bois, une raison qui freine fortement son déploiement dans le monde.

Affaire à suivre.