Carrefour développe sa flotte robotique dans ses magasins aux Émirat-Arabes Unis en faisant la récente acquisition de 11 robots Tally pour assurer le suivi des stocks et accompagner la gestion des rayons.

L’arrivée de la robotique pour accompagner les équipes en magasin n’est pas un mythe. Derrière le spectre des conséquences sur l’emploi, les enseignes poursuivent leurs efforts pour suppléer les équipes sur le terrain et améliorer l’expérience client à travers la robotique en magasin. C’est le cas de Carrefour qui vient de faire l’acquisition de 11 robots Tally pour ses magasins au Moyen-Orient.

Avec ces 11 nouveaux robots, Carrefour devient le premier distributeur du Moyen-Orient à déployer des robots en magasin. Un sujet qui fait éminemment débat en France, mais force est de constater que les enseignes y travaillent au-delà des frontières françaises.

Suppléer les équipes sur le terrain dans la gestion des rayons et réduire la charge de travail

Aux détracteurs de l’arrivée de la robotique dans les magasins, l’idée n’est pas de remplacer les emplois. Un robot à lui seul ne remplacera jamais toute une équipe.

Le rôle de ses robots n’est pas de remplacer les équipes, mais bien de les suppléer dans la gestion quotidienne des rayons : gestion et contrôle des stocks figurent parmi les fonctions principales de ces robots.

Les robots Tally sont équipés de caméras et de capteurs. Avec un poids de 30 kilos et une hauteur de 1m63, les robots sont capables de scanner plusieurs milliers de produits (jusqu’à 15 000) et ce plusieurs fois par jour. En passant dans les allées de manière totalement autonome, l’intelligence artificielle dont ils sont dotés scrute les éventuelles erreurs de stock, les articles en rupture de stock, l’incohérence des prix ou le mauvais placement en rayon. C’est un allié de poids pour compléter le travail des équipes et déceler les éventuelles erreurs.

« Nous nous engageons à être le pionnier du commerce de détail de demain, et nous travaillons constamment pour améliorer nos processus, améliorer notre efficacité et numériser nos opérations dans la région ; c’est exactement ce que Tally Robot a réalisé », a déclaré Philippe Peguilhan, Directeur National de Carrefour aux Émirats arabes unis tout en ajoutant que la robotique en magasin permettait « d’offrir un service plus efficace et plus pratique dans nos magasins Carrefour, tout en permettant à nos collègues de se concentrer davantage sur l’aide à nos clients dans leur expérience d’achat ».

L’arrivée de la robotique en magasin n’a pas fini de faire débat.