Souvent après plusieurs années passées dans une entreprise, les envies d’ailleurs sont nombreuses. Il est loin le temps en grande distribution où on passait toute sa carrière pour tenter de gravir les échelons. La reconversion après avoir travaillé en magasin est possible. Ils racontent.

Changer de métier après des années passées les rayons de la grande distribution n’est pas forcément simple. En vérité, la reconversion n’est facile pour personne, et ce quel que soit le secteur d’activité.

Que faire après la grande distribution ?

Il est loin le temps où la grande distribution offrait des plans de carrière permettant à de jeunes chefs de rayon de gravir les échelons, de devenir directeur et d’accéder à des fonctions clés au sein des enseignes. Aujourd’hui, une carrière professionnelle passe aussi des changements de métier et des changements de secteurs d’activité.

De plus en plus, les salariés tendent vers l’épanouissement professionnel qui allie un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Les salariés sont également motivés par la quête de sens de leur travail. Par le mot sens, il faut comprendre que les salariés d’aujourd’hui cherchent un travail qui correspond à leurs valeurs, leurs passions et à leurs engagements au quotidien. D’ailleurs, selon plusieurs études, plus de 50% des salariés ont l’intention un jour de changer de métier. Rares sont pourtant ceux à sauter le pas.

Car changer de métier fait peur à beaucoup de salariés : sentiment de repartir à zéro, peur de ne pas trouver le travail rapidement ou encore peur de perdre des revenus et en qualité de vie, de nombreux secteurs d’activité recrutent régulièrement des salariés. C’est le cas notamment de :

  • l’immobilier
  • le service à la personne
  • le commerce spécialisé
  • la restauration rapide
  • le service aux entreprises
  • la construction et l’habitat
  • l’hôtellerie

Lire aussi : 5 Livres indispensables pour les managers débutants

Ils ont quitté la grande distribution, ils racontent leur reconversion

Chaque année, ils sont centaines à quitter un secteur dans lequel ils ont passé plusieurs années. Nous avons sélectionné plusieurs témoignages de professionnels du secteur qui ont fait le choix de se reconvertir.

« J’ai démissionné de la grande distribution et franchement le secteur ne me manque pas. Je bosse aujourd’hui dans une petite usine de miel et mes horaires sont top : je fais du 8h/16h. Je ne travaille pas le week-end ce qui est un gros changement dans ma vie professionnelle. Je ne regrette pas du tout mon choix ».

« J’ai travaillé pendant 7 mois en tant qu’intérim pour la grande distribution. Maintenant je travaille dans une grande entreprise de recyclage et je regrette pas d’être parti de la grande distribution ».

« J’ai quitté la grande distribution récemment. Je ne regrette absolument pas mon choix. J’ai quitté la team aldi à cause de la charge de boulot qui s’ajoutait de semaine en semaine. L’ouverture des dimanches après des travaux dans le magasin et le fait de ne plus beaucoup voir mon bébé m’ont donné envie quitter le secteur ».

« J’ai passé 7 ans chez Intermarché au sein du rayon boulangerie. L’arrivée d’un nouveau directeur a provoqué mon départ. Depuis j’ai démissionné et je suis reparti dans la boulangerie artisanale. Et franchement aucun regret ».

« Je pars de chez Carrefour après 9 ans a carrefour en boucherie traditionnel. Je démarre dans la foulée avec un nouveau métier dans la vente mais dans un tout autre domaine. J’ai déjà des horaires plus cool. Je travaillerai uniquement en semaine et jamais les week-ends et les jours fériés. J’ai pris la décision en pensant à mes enfants avant-tout ».

« J’ai travaillé pendant 20 ans en grande distribution. J’ai donné ma démission pour suivre mon mari et aujourd’hui je travaille dans une société de peinture pour artistes peintres. Mes horaires sont 8h-16 h du lundi au vendredi, c’est un grand changement ».

« J’ai été déclarée inapte à mon poste au drive à cause d’une aponévrosite plantaire récidivante depuis plusieurs mois. C’est la conséquence des nombreux kilomètres et du piétinement à longueur de journée. Je suis aujourd’hui en pleine procédure de licenciement. C’est un mal pour un bien puisque j’ai fait une demande et obtenu mon agrément d’assistante maternelle. Cela faisait un moment que je voulais me lancer. Je n’osais simplement pas sauter le pas ! »

« Après 4 années en grande distribution, je suis partie car j’ai été mis au placard suite à un différend avec un directeur de magasin. J’étais manager de rayon. Maintenant je suis commercial pour les CHR et le métier me convient parfaitement. Je m’éclate. Cela fait 18 mois que j’ai changé de métier pour celui-ci et je ne regrette rien. Je garde malgré tout de supers souvenirs au sein de la grande distribution. Cela a été une super expérience humaine et de vie ».

« J’ai quitté la grande distribution il y a 3 ans car je n’avais pas le poste que je voulais. Les postes à responsabilité étaient occupés et l’entreprise ne m’a rien proposé. Malgré une bonne ambiance et une bonne direction, je me suis reconvertie dans la maçonnerie. Cette courte expérience était super, travail en semaine et bon salaire. Après quelques mois, j’ai appris que  mon ancien directeur avait racheté un magasin. Du coup, le challenge était trop tentant pour ne pas y retourner. Après cette petite reconversion, me voilà de retour dans la grande distribution comme manager bazar libre-service et saisonnier ».

«J’ai démissionné après 12 ans en grande distribution à cause des horaires décalés, de ne jamais avoir de week-end. J’ai retrouvé du travail tout de suite en tant qu’assistante administrative dans une petite PME. Je revis! J’ai des horaires de bureau et des week-ends entiers ».

« J’ai fini par sauter le pas après 7 ans dans le secteur. Avant de démissionner, j’ai mis 1 an avant de prendre ma décision car malgré tout c’est une étape, mais maintenant je ne regrette rien ».

« J’ai quitté la grande distribution après 11 ans en grande distribution après être passé chez E.Leclerc et Carrefour. J’ai tout plaqué pour devenir chauffeur-livreur poids-lourds et j’adore mon nouveau travail ».