On ne peut pas reprocher à la grande distribution d’avoir manqué d’agilité dans cette crise liée au coronavirus. De nombreuses initiatives ont en effet été mises en place dans les supermarchés et hypermarchés de France afin de faciliter le confort d’achat des consommateurs et assurer la sécurité.

Nouvelle amplitude horaire, créneau réservé aux seniors, priorité donnée au personnel soignant, désinfection des chariots, la grande distribution ne manque pas d’idées pour assurer le confort d’achat de ses consommateurs. Si les actions sont locales et pas généralisées, elles sont l’occasion à de nombreux magasins de mettre en place des initiatives en réponse aux exigences de leur client.

Après déjà plus de 3 semaines de confinement, d’autres initiatives émergent pour assurer davantage la sécurité des consommateurs en réponse aux incivilités et aux non-respects de certains consommateurs. De nombreux professionnels constatent déjà en magasin un certain relâchement dans les mesures barrières alors même que le pays n’a pas encore atteint son pic épidémique.

Car depuis le début du confinement, les supermarchés sont encore largement fréquentés par les consommateurs. C’est un lieu de foyers potentiels de contamination si les règles ne sont pas respectées. Il convient donc de respecter ses mesures afin de protéger les consommateurs mais également les professionnels de la grande distribution toujours fortement exposés à la propagation du Covid-19.

Lire aussi : La ruée dans les supermarchés ont profité à deux enseignes : Intermarché et système U

Voici une liste non exhaustive des nouvelles initiatives qui apparaissent dans les magasins

Des allées à sens unique

Préconisés par des scientifiques, des allées à sens unique pourront apparaître dans les allées des supermarchés. Si rien est encore validé, cela instaure un parcours client dans le but de faire respecter à tout à chacun les mesures de distanciation sociales. De nombreux magasins ont déjà mis en place cette pratique dans l’ouest de la France.

Des marquages au sol

Autre solution envisagée, les supermarchés et hypermarchés de France seront peut-être invités à créer des marquages au sol afin de constituer un parcours client. Ce parcours devra être respecté toujours dans et objectif de maintenir des distances de sécurité entre chaque consommateur. Malgré la demande de respect des mesures barrières, de nombreux clients n’hésitent pas à s’attrouper dans certains rayons.

Mesurer la température des clients à l’entrée du magasin

Cette initiative vient de la part de la mairie de Cannes qui a instauré dans une vingtaine de supermarché et supérette de la ville l’obligation de se faire prendre la température avant de franchir les portes du magasin.

C’est un agent de sécurité qui effectue cette démarche à l’aide d’un thermomètre laser. Cela permet en quelques secondes de savoir si la température du consommateur est supérieure à 38 degrés. Si c’est le cas il n’est pas invité à pénétrer l’enceinte du magasin

Lire aussi : Après l’emballement, la grande distribution traverse une nouvelle étape

Autorisation de laisser entrer les enfants pour les parents isolés

Cette mesure fait débat. De nombreux magasins en France ont instauré cette initiative : 1 caddie = 1 client. Or, si la mesure paraît légitime, l’accession au magasin s’avère plus compliquée pour les parents isolés. Ils ne peuvent hélas faire garder leurs enfants lors de cette activité. Selon les défenseurs des droits, l’initiative pourrait être revue afin de permettre aux parents isolés de fréquenter le magasin avec leurs enfants. « Le refus d’accès des enfants aux magasins d’alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19. » assure Jacques Toubon dans un communiqué.

«Les magasins d’alimentation ne peuvent donc légalement interdire leur accès aux personnes accompagnées d’un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de laisser leurs enfants à l’entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d’un vigile», ajoute-t-il.

Jacques Toubon

Un point d’accueil pour les victimes de violences conjugales

Cette autre initiative provient d’un magasin dans le nord de la France. Le supermarché a décidé d’installer un point d’accueil destiné aux femmes victimes de violences conjugales. Fortement en hausse depuis le début du confinement, des violences conjugales ont augmenté de 32 % lors de la première semaine du confinement sont les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Un produit touché est un produit acheté et port du masque obligatoire

Des scientifiques ont également proposé une autre mesure ainsi, 1 produit touché = 1 produit acheté. Cette initiative est encore loin de faire l’unanimité car difficilement contrôlable. 

Parmi les autres recommandations, le port du masque à l’entrée des magasins pourrait être obligatoire, de même que le lavage régulier des mains pour les professionnels de la grande distribution élection.