Coup marketing ou opportuniste ? Toujours est-il que le confinement a donné des idées à cet entrepreneur belge. Le vin Le Clos Roquine pourrait d’ailleurs se retrouver dans les rayons des supermarchés dans les semaines qui viennent.

Connaissez-vous le Clos Roquine ou en avez-vous déjà entendu parler ? Car non, ce n’est pas une blague. Un entrepreneur belge a décidé de se lancer dans cette aventure. Les rayons de la grande distribution attendent déjà ce précieux coup marketing.

L’idée de ce produit vise à rendre hommage au professeur marseillais Didier Raoult connu pour sa position et son utilisation de médicament la chloroquine pour soigner les patients contaminés par la Covid-19.

Son créateur voulait rendre hommage au charismatique professeur :  « Ce que j’adore chez lui, c’est qu’il s’est battu comme un beau diable pour trouver des solutions pratiques pour les tests par exemple. Pendant que d’autres se plaignaient de ne pas avoir de réactifs, lui il cherchait et trouvait”.

Quel goût pour Le Clos Roquine ?

Derrière le nom fantasque choisi par Gérard Lambert un ancien directeur de la grande distribution se cache un breuvage frais et fruité. Ce vin du sud-ouest, couleur fraise, sera vendu aux alentours de 6,50€. Il sera décliné en rouge, blanc et rosé. Dans quelques semaines, il sera disponible en région Provence.

On s’est dirigé vers un vin catalan, une dénomination d’origine catalunya. Nous n’avons pas la prétention de mettre un grand cru sur le marché, mais un vin typiquement festif, qui fait sourire par son étiquette et son appellation. C’est une bouteille qu’on peut boire à l’apéritif, entre amis, autour d’un barbecue. Un clin d’œil, qu’on retrouve sur l’étiquette flanquée d’un smiley masqué” affirme l’entrepreneur au sujet du vin.

Pour le moment, Le Clos Roquine n’est présent dans aucune enseigne de la grande distribution. Il sera visible sur les marchés du côté de Marseille.

L’entrepreneur belge entend verser une partie des revenus générés. Derrière l’idée, il y a aussi une bonne action.