Selon un puissant syndicat de la grande distribution américaine, 82 employés sont morts du virus et 11 500 professionnels ont été contaminés par la Covid-19.

Le syndicat UFCW, United Food and Commercial Workers International, a annoncé le terrible constat de l’épidémie sur le sol américain : 82 employés d’épicerie sont morts du COVID-19 et 11 507 ont été infectés ou exposés au virus au cours des 100 premiers jours de l’épidémie.

Les travailleurs américains de la seconde ligne ont été très exposés à la pandémie. Maintenant après près de 100 jours depuis le début de l’épidémie, les salariés sont toujours confrontés malgré les dangers du virus.

Lire aussi : Salarié en grande distribution et contaminé par le coronavirus, il raconte

Un manque d’application des mesures de sécurité

« Dans les magasins […], les travailleurs de la deuxième ligne de notre pays tombent toujours malades et meurent », déclare un des responsables, «Il est grand temps que les patrons et les dirigeants élus des États-Unis sortent la tête du sable et prennent les mesures énergiques nécessaires pour protéger ces braves travailleurs et les communautés qu’ils servent ». 

Dans le pays, l’application des gestes barrières semblent plus difficile. « Les professionnels américains ne peuvent tout simplement pas travailler en sécurité : les mesures de sécurité ne sont respectées que pas une fraction des entreprises. Les États dénombrent encore des millions de personnes encore non protégées et vulnérables. Nous avons besoin d’une réelle application des normes de sécurité les plus élevées », insiste le syndicat.

En première ligne, les enseignes Amazon, Walmart et Kroger sont dans « l’ignorance » face au nombre de morts dans les enseignes.

Source : SupermarketNews