C’est une presque une première dans cette période de confinement en grande distribution. Des salariés, menacés par la propagation du coronavirus, ont exercé leur droit de retrait en protestation aux conditions de travail du magasin Carrefour.

Dans un contexte difficile et soutenu par les professionnels de la grande distribution, fortement exposés à la propagation du Covid-19, les relations se tendent au sein de la grande distribution. Après deux décès en région parisienne des suites d’avoir contracté le coronavirus, les salariés sont en colère. Dans cet hypermarché, ils ont décidé de le faire savoir.

En effet, les salariés de l’hypermarché de Vitrolles dans le Sud de la France ont exercé ce lundi leur droit de retrait. Alors que le magasin enregistre sept cas de contaminés parmi ses effectifs, 200 salariés sur les 515 sont concernés par cette protestation.

« Le travail est assuré par des CDD, des intérimaires et des contrats étudiants » confirme un délégué CGT.

Des salariés en deuxième ligne

Les salariés témoignent dans leur inquiétude dans ce contexte de confinement.  Au quotidien, ils côtoient des centaines de clients, dont certains sont porteurs du Covid-19. De nombreux salariés témoignent de l’irrespect des clients à leur égard.

Un rassemblement s’est tenu ce matin devant le magasin afin de faire valoir ce droit. Le syndicat reproche aux dirigeants du magasin un manque de transparence concernant les 7 cas de contamination au sein des effectifs.

Les salariés dénoncent également le manque de mesures de sécurité et de précaution qu’ils jugent insuffisant.

« Nous ne changerons pas de position tant que les mesures sanitaires et notamment la désinfection totale du magasin ne sera pas effectuée. Nous ne pouvons pas continuer à aller au charbon en risquant notre vie »

Représentante CGT