Face à l’arrivée du coronavirus sur le territoire français, les consommateurs se sont rués en masse dans les rayons de supermarché afin de s’approvisionner. Face à ces comportements, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, invite les Français à des « comportements responsables » pour éviter toute pénurie. 

Le coronavirus continue sa progression dans l’Hexagone avec près de 130 cas confirmés et deux décès.  Si la situation n’est pas alarmante, il en suffit de peu pour inquiéter les consommateurs qui se sont rués dans les allées des supermarchés pour s’approvisionner.  Les enseignes de la grande distribution ont notamment constaté des évolutions de vente sur les produits de première nécessité comme les pâtes, le riz, les conserves,  ainsi que sur des produits tels que les gels hydroalcoolique où le papier hygiénique.

Témoin de ce comportement, les enseignes de la grande distribution ont également constaté une hausse de fréquentation des drive ainsi qu’une chose du panier moyen. Les gens ne prennent pas le risque d’entrer en contact avec qui que ce soit. 

« Depuis le début de semaine dernière, ça n’arrête pas pour les rayons sucre, farine et huiles. Les gens commencent de faire des « provisions » « au cas où ». Des articles paraissent sur internet donnant des quantités de produits à avoir en stock chez soi en cas de quarantaine » nous explique Pauline.

Je travaille en caisse et oui j’ai la constatation de vendre beaucoup plus de boîtes de conserve, de pâtes et de riz. Idem pour le gel hydroalcooloqique.

Aurélie, h^tesse de caisse

Des comportements irrationnels mais pas de risques de pénuries (pour le moment)

Les récentes mesures prévoyant notamment l’interdiction de rassemblement de plus de 5000 personnes n’ont empêché à l’inquiétude de se propager. Le gouvernement a tenu à rassurer les Français insistant sur le fait « qu’il n’y aura de pénuries que si les gens n’ont pas de comportement responsable ».

Pour autant, rassurer le consommateur ne suffira peut-être pas. Selon un sondage récent, le coronavirus inquiète près de deux tiers des Français. Ces derniers se sont approvisionnés en masse la semaine passée.

Le comportement des consommateurs ne concerne pas uniquement les zones géographiques concernées par la propagation du virus. Plusieurs professionnels de la grande distribution interrogé sur la page Facebook de je bosse en grande distribution on préciser qu’ils avaient  vu plusieurs rayons se vider. Les pâtes, le riz, les conserves ainsi que certains produits hygiéniques, ont « été dévalisé » à en croire les propos de la communauté.

Pour autant, ces comportements irrationnels, s’ils ne sont pas maîtrisés,  peuvent être source de pénurie.