C’est un épisode dramatique que nous n’aimons pas lire. Ce samedi, un homme d’une trentaine d’années s’est suicidé au E.Leclerc de Vandoeuvre-lès-Nancy, son lieu de travail.

L’homme, un employé du magasin, s’est donné la mort ce matin, dans ce magasin en périphérie de Nancy. Une délégation du syndicat Force Ouvrière, auquel l’homme était délégué, s’est rassemblé sur le parking de l’hypermarché afin de dénoncer les nombreuses pressions que l’employé aurait subies. 

Une première alerte en août 2019

L’homme s’est procuré une arme à feu afin de mettre fin à des jours. L’homme était bien connu : « Maxime Chery était de toutes les manifestations et membre de la Commission administrative de l’union départementale. Au travail, il subissait des injonctions contradictoires, des ordres en dépit du bon sens, une pression managériale. Il était très impliqué dans son travail et dans l’action syndicale ».  

Selon le syndicat, l’homme avait déjà alerté de ses intentions en août 2019 et avait été en arrêt-maladie quelques temps.

Le magasin s’excuse pour la gêne occasionné

Sur leur page Facebook, la réaction du magasin ne s’est pas fait attendre. Le magasin affiche le message suivant : « Nous tenons à nous excuser pour la gêne occasionnée ».

Le centre E.Leclerc a fermé ses portes ce samedi, et probablement jusqu’à lundi.

Source : France Bleu