Actualité

Les prix des supermarchés ont bondi de 2,6% en 2018

C’est un sacré coup pour le pouvoir d’achat des Français. Les prix des supermarchés ont connu une augmentation de 2,6% en 2018. Un record !

Ce constat a été observé par l’Association Familles Rurales qui fait état d’une augmentation, et ce après 5 années de stabilité. L’année 2018 constitue une année record. 

L’enquête porte sur 35 produits de consommation courante, répartis en 13 catégories. C’est à partir de cette base que le panier moyen a été calculé. Celui-ci s’élève à 139,50€ soit une hausse de 2,6% par rapport à 2017. L’inflation étant à 1,8%.

Cette augmentation concerne toutes les surfaces de ventes, des supermarchés aux hypermarchés, en passant par les enseignes de hard-discount.

Des disparités selon les régions

C’est dans le Grand Ouest que faire ses courses revient moins cher,  Cela représente une différence de 10% par rapport à la région Ille-de-France où le panier moyen s’élève à 150€. Toutefois, le pire est à constater en Outre-Mer. Dans ces régions, le panier moyen s’élève à 231,80€, c’est 66% de plus qu’en métropole.

Les premiers prix en première ligne

L’Association dresse un constat sévère à l’égard des premiers prix. Ceux-ci affiche une hausse de 6,9% en moyenne. Il représente en 2018 104,80€. Chez certains discounters, la hausse peut même aller jusqu’à 13,4%. L’Association en profite notamment pour rappeler que les prix bas se trouvent davantage en hypermarchés, alors que le premier réflexe serait de penser qu’ils se trouvent chez les hard-discounters. 

Ainsi, l’Association constate que le panier moyen des premiers-prix affiche une hausse de 4,9% entre 2008 et 2018. Depuis 2014 précisément, les prix de cette catégorie « n’ont cessé d’augmenter avant d’atteindre son point culminant cette année » explique notamment Famille Rurales. Ces hausses pénalisent fortement les ménages les plus modestes.

Qu’en est-il du bio ?

Les nouvelles priorités des consommateurs sont de mieux manger et surtout de consommer d’une manière responsable. Mais cet adage a un coût ! Force est de constater en effet que les produits bio ne sont pas accessibles à tous les ménages. En effet, en moyenne, le bio coûte 65% plus cher que le panier moyen et près de deux fois plus que le panier des premiers-prix.

Enfin, pour la première fois, l’Association a mis en place un panier-bio basé sur 18 références du quotidien des consommateurs. Le panier moyen est de 99,70€, contre 60,10€ pour des produits conventionnels.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.