Actualité

L’enseigne E.Leclerc reste le numéro un français de la grande distribution

Dans un contexte 2018 très difficile et très concurrentiel, c’est l’enseigne E.Leclerc qui clôt une année 2018 en tête du classement. Son chiffre d’affaires a augmenté de 1,5% l’année dernière et cumule à 37,75 milliards d’euros.

La raison principale de cette croissance chez le leader provient de la stratégie omnicanale déployée par l’enseigne ces dernières années. Le commerce en ligne notamment contribue largement au développement du chiffre d’affaires de l’enseigne. Le Drive progresse ainsi de 6,9%. Celui des sites marchands, comme celui des voyages, progressent de 29,7%.

Le groupe aux 593 adhérents en France est selon Kantar « largement leader sur le secteur des produits de grande consommation achetés sur internet et engrange plus de 180 millions supplémentaires » comparés à 2017. En revanche, la croissance est davantage modérée sur le format des hypermarchés. L’intensité promo n’était à priori pas assez forte en début d’année quand les autres enseignes intensifiaient leurs offres.

D’ici 2025, E.Leclerc mise sur le bio

Le marché du bio ne cesse de progresser en France. En 2018, le marché représentait 8,3 milliards d’euros. E.Leclerc grappillant près de deux milliards sur ce marché désiré. L’offre bio chez E.Leclerc représente 4,2% du chiffre d’affaires total de l’enseigne. Carrefour est actuellement sur une tendance similaire.

En février dernier, le patron de l’enseigne, Michel-Edouard Leclerc annonçait la volonté de l’enseigne bretonne à intensifier l’ouverture de concept bio d’ici 2025. L’enseigne a d’ailleurs récemment ouvert un concept à Saintes, en Charente-Maritime.

En 2019, l’enseigne poursuit la démarche de valoriser davantage les producteurs et les agriculteurs bio en rémunérant au mieux les acteurs de cette filière. Michel-Edouard entend également respecter le positionnement prix et ses engagements auprès de ses consommateurs.

Le second, Carrefour, talonne de près le leader

Derrière E.Leclerc, c’est Carrefour qui suit. L’enseigne avait annoncé le 22 janvier dernier des ventes en baisse de 2,8%. Selon la PDG, Alexandre Bompard, le commerce en ligne alimentaire est l’une des priorités du groupe. L’enseigne continue d’ouvrir des drives à travers le monde, dont le parc en France compte 841  « drives »  et 42 «  drives piétons » .