fbpx
Actualité

À Angoulême, le directeur d’un hypermarché embauche 4 gilets jaunes sur un rond-point

Après avoir tissé des liens avec plusieurs membres actifs de gilets jaunes, le directeur d’un hypermarché E.Leclerc a fini par embaucher 4 d’entre eux. Ces derniers étaient actifs du mouvement sur un rond point à proximité.

C’est une information relayée par la Charente Libre. Benoît, un des embauchés, raconte  « les gilets jaunes, ça permet aussi de trouver du boulot  ». Comme quoi il suffit parfois de traverser la rue pour trouver du travail. Le secteur de la grande distribution manque de bras.

Ils étaient plusieurs à s’être installé sur ce rond-point situé en face du centre E.Leclerc. Au fil du temps, le directeur de l’établissement s’est rapproché des manifestants pour comprendre leur préoccupation. Le directeur leur a un jour proposé de « déposer des CV ». Quelques jours plus tard, quatre d’entre eux

Un cas pas si isolé

Selon la Charente Libre ces histoires sont fréquentes. Récemment c’était un chauffeur routier, figure du mouvement des gilets jaunes près d’Angoulême qui avait trouvé un travail de chauffeur routier.   «  Depuis, j’ai repris le volant en Charente-Maritime  » annonce-t-il.

Ces tranches de vies et ces belles histoires sont toutefois peu médiatisé. Pourquoi ? Trop souvent centré autour des violences, le mouvement des gilets jaunes souffre d’une mauvaise réputation, alors que le mouvement offre parfois des moments réjouissants qui permettent, en l’occurrence, à des manifestants de retrouver du travail.

Parmi d’autres belles histoires, le mouvement a permis à certains de trouver l’âme sœur, d’autres ont permis à des retraités de faire des belles rencontres. Comme quoi, le mouvement des gilets jaunes a aussi du bon.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.