Actualité

Des gilets jaunes soutenus, mais une grande distribution qui souffre

Nous sommes à l’approche de Noël. Chaque année, le mois de décembre est un mois essentiel pour le commerce. Sauf que cette année, le mois ne démarre pas sous les meilleurs auspices.

En cause, le mouvement des gilets jaunes. Si le mouvement est encore largement soutenus par les Français (d’après un sondage, 72% des Français soutiennent encore le mouvement des « gilets jaunes » après le rassemblement du samedi 1er décembre), les chiffres d’affaires des commerces font grises mines. Ce jour, les premières estimations projettent 20% de baisse comparée à l’année passée.

Ce lundi, une réunion présidée par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire doit se tenir avec les représentants des organisations professionnelles dans le but d’évaluer les conséquences économiques sur les magasins.

Une nouvelle fois ce week-end, tous commerces confondus, les enseignes ont subi d’importantes pertes de chiffre d’affaires. Si la grande distribution souffre, d’autres secteurs tels que la boucherie-charcuterie font aussi les frais du mouvement avec une baisse de 15 à 40% selon les zones.Enfin, conséquence directe : des baisses d’activités dans les magasins. 

Le chômage technique commence à prendre de l’ampleur. Suite à la baisse des activités et aux dégradations dans certains commerces, certains magasins doivent baisser le rideau le temps de remettre en état les magasins. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.